Zephor Myers - SCP-XXX-FR
notation: 0+x

Objet # : SCP-XXX-FR

Classe : Sûr

**Procédures de confinement spéciales : [Le confinement de l'objet doit être relatif à son apparence. Un simple étui à lunettes, de couleur opaque, enfermé dans une pièce capitonnée seront suffisants. Pour la conservation et l'étude de l'objet seront nécessaires un tissu propre, ainsi qu'un liquide basique de nettoyage. Lors de l'étude, il est impératif qu'au moins une personne prévenue et compétente soit présente.

Description : [Physiquement, l'objet ressemble à une paire de lunettes basiques, à monture en corne noire et branches en bois de couleur brune. Les verres, quant à eux, sont transparents. Si tous, se sont accordés et s'accordent encore pour dire que l'objet permet d'assister à une représentation de ce que l'on appelle communément le "sens de la vie", il n'est jamais possible de vérifier une telle hypothèse, ni de connaître le contenu visuel de ces apparitions, de par un refus catégorique des testeurs, certains même avant leur décès. ]

Addendum : [Il semble important de noter que la réaction aux images présentées par l'objet n'est jamais la même selon la personne. Ainsi, si le suicide a souvent été une option pour certains sujets- pendaison, égorgement, défenestration et autres-, d'autres ont simplement fait preuve de décontraction, souvent combinée à du cynisme, face à ce qu'ils avaient vu. Toutefois, une cécité a été observée chez tous les sujets en contact avec l'objet.]

Interviewé : [Conjointe d'un sujet décédé suite à son contact avec l'entité ]
Interviewer : [ █]
Avant-propos : [Cet interview fait suite à une recherche d'informations à propos de l'objet cité ici. Le sujet interrogé répond de plein gré aux questions posées, s'est même portée volontaire pour cela. ]
Interviewer : … [Quel a été le premier à rentrer en contact, de quelque manière que ce soit, avec l'objet?]
Personne Interviewée : … [Mon mari, bien sûr… Nous étions chez l'opticien, à la recherche de nouvelles lunettes pour lui. C'est alors qu'il a vu cette étrange paire, isolée des autres et apparue de manière troublante au milieu des autres. C'est par réflexe tout à fait normal qu'il les a porté à ses yeux… ]
Interviewer : … [Pouvez-vous précisément nous indiquer quelle a été la réaction de votre conjoint à la suite de cette expérience?]
Personne Interviewée : … [Il est resté peut-être une seconde, très peu de temps en tout cas, derrière la paire de lunettes, puis l'a retirée calmement. Il m'a par la suite regardée d'un air étrange, la vie semblait partie de ses yeux mais ils étaient brillants de larmes… Ce type de regard vague, comme quand on est à la fois présent dans la pièce et ailleurs intérieurement… Puis il s'est mis à rire. Un rire fou, je ne l'avais jamais vu rire comme ça en vingt ans de vie commune… C'est par la suite qu'il a couru vers les escaliers, a enjambé la rampe et a sauté, sans hésiter ne serait-ce qu'une seconde… Nous étions au neuvième étage, il n'a pas tenu le coup. Les lunettes, quand à elles…]
Discours de clôture : [Par la suite, le sujet a quitté la salle d'interview, et nous avons accueilli une seconde personne]

Interviewé : [Sujet ayant été en contact avec l'entité susnommée]
Interviewer : [ █]
Avant-propos : [Cet interview fait suite à une recherche d'informations à propos de l'objet cité ici. Le sujet interrogé répond de plein gré mais de manière indécise aux questions posées, s'est pourtant porté volontaire pour cela. Il met un certain temps à y répondre.]
** Interviewer: ** [Pouvez-vous nous dire pourquoi vous êtes ici?]
** Personne Interviewée :** … [Je suis ici pour répondre à vos questions à propos des lunettes aveugles.]
** Interviewer: ** [D'où vient ce surnom que vous leur donnez?]
** Personne Interviewée : ** … [C'est leur nom, il ne vient de nulle part.]
** Interviewer : ** … [Pouvez-vous nous expliquer, de la manière la plus précise possible, la manière dont vous êtes entré en contact avec le sujet?]
** Personne Interviewée : ** … [Les lunettes étaient dans mon salon quand je suis arrivé chez moi, je suis incapable de l'expliquer, j'ai pensé sur le coup qu'un ami les avait oubliées. Attiré par leur apparence, inexplicablement et étrangement attiré, je les ai portées à mon visage. J'ai compris, puis je les ai enlevées et je ne voyais plus.]
** Interviewer : ** … [Que s'est-il passé entre le moment où vous avez mis les lunettes et celui où vous les avez enlevées? Qu'avez-vous vu?]
** Personne Interviewée : ** … [Cela ne se dit pas.]
** Interviewer: ** … [Vous ne voulez pas le dire? Ou ne pouvez pas?]
** Personne Interviewée : ** … [Non, ça ne se dit pas, c'est tout.]
Discours de clôture : [La suite de l'entretien s'est déroulée de manière similaire. Les mêmes questions ont été posées de différentes manières et les réponses furent invariablement les mêmes. Le sujet a, par la suite, demandé la permission de partir. Cette permission lui ayant été accordée, il s'en est allé, le sourire aux lèvres. ]

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License