Documents privées de Dell Velie

Objet # : SCP-XXX-FR

Niveau de menace : Jaune

Classe : Euclide

Anomalie_parking_1

Quatrième (4ème) étage de SCP-XXX-FR. À droite peut être observé un exemple des effets de SCP-XXX-FR deux (2) mois après le début du test (voir rapport de test XXX-FR-1)

Procédures de Confinement Spéciales : En raison de sa nature, il est impossible de confiner ou déplacer SCP-XXX-FR. Les membres du personnel sont tenus de ne pas rester à un même emplacement pendant une durée excédant une (1) heure. SCP-XXX-FR est fermé au public depuis sa découverte en 19██. Pour éloigner les individus témoignant de la curiosité à l'égard de SCP-XXX-FR, le bâtiment a été fermé au public pour cause de risques d'effondrement du quatrième (4ème) étage. Si une ou plusieurs personnes tentent de s'introduire dans SCP-XXX-FR, elles doivent être immédiatement maîtrisées et recevoir un amnésique de classe A avant d'être relâchées. Il est interdit de s’approcher à moins de dix (10) mètres des places de stationnement lorsqu'une voiture est proche de tomber. (voire Addendum XXX-FR-1).

Description : SCP-XXX-FR est un parking situé à ██████ en France possédant 4 étages de trois virgule cinquante (3,50) m de hauteur chacun ainsi que cent trente (130) places de stationnement par étage dont cinquante (50) places pour handicapés. Malgré les propriétés anormales de SCP-XXX-FR, son sol n'est pas construit d'une matière inhabituelle.

La particularité de SCP-XXX-FR est que son sol peut absorber n'importe quelle matière (excepté SCP-XXX-FR lui-même). Plusieurs types de matériaux ont été testés sur le sol pour démontrer les propriétés anormales du sujet. Un nombre conséquent de métaux ont été testés dont le fer, l'aluminium, l'or, le plomb et le lithium. Par la même occasion, le caoutchouc, le gazole ainsi que le sans plomb on eux aussi subit les tests. Un objet d'ameublement classique a démontré que le plastique non dérivé du pétrole subissait le même phénomène. Tous ces matériaux sont sortis du plafond de SCP-XXX-FR et ont répété le même processus jusqu'au rez-de-chaussée. À l'opposition des matières non organiques, les matières organiques ainsi que l'eau ne ressortent pas du plafond de l'étage inférieur. Une théorie des membres du personnel stipule que le parking serait vivant et qu'il digère seulement les matières comestibles et rejette celles qui ne le sont pas.

Les tests sur SCP-XXX-FR on été menés cinquante (50) jours après sa découverte. Plusieurs voitures ont été amenées sur tous les étages pour vérifier si le phénomène s'applique entièrement sur SCP-XXX-FR. Après dix (10) heures sans changement, les voitures ont commencé à s'enfoncer à une vitesse qui semble varier en fonction du volume de l'objet. Une estimation de la vitesse de pénétration du sol a été calculée. Un véhicule met donc en moyenne quatre virgule quatre (4,4) mois. D'autres tests ont été effectués en utilisant d'autres objets (voir rapport de test XXX-FR-2).

Les liquides quant à eux sont absorbés en dix (10) minutes (pour un (1) L) mais ils ne ressortent pas. (voir rapport de test XXX-FR-3).

N'importe quel type de matière supérieure à cent (100) °C ne doit entrer en contact avec SCP-XXX-FR car, pour des raisons encore inconnues, cela provoque une augmentation de la température du sol, égale à celle de la matière.

SCP-XXX-FR a attiré l'attention de la Fondation le 4 Avril 19██ lorsqu'une personne a appelé les autorités en déclarant qu'une voiture venait de sortir du plafond et avait écrasé son véhicule. Les témoins ont reçu un amnésique de classe B. Toutes les autres voitures se sont faites évacuer sous prétexte que le sol était fragilisé et qu'il existait un risque d'effondrement.

Note du Dr.V████: Il faut savoir que les objets étant sortis du plafond de SCP-XXX-FR vont répéter le même processus jusqu'au rez-de-chaussée.

Addendum XXX-FR-1 : Un (1) mois après sa découverte, l'agent J█████ s'est fait écraser par une voiture sortie du plafond du deuxième (2ème) étage pendant qu'il marchait. Il s'en n'est
pas sorti. Il est désormais interdit de s’approcher à moins de dix (10) mètre des places de stationnement lorsqu'une voiture est proche de tomber.


Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License