Archives du Dr. Olala
notation: 0+x

Objet # : SCP-###

Classe : Euclide

Niveau de Menace : Jaune

Procédures de confinement spéciales : SCP-### est gardé dans un vivarium aux dimensions 50x50x70m, étant entièrement clos. Les murs de cinq (5) mètres d'épaisseur sont en béton armé. Son milieu naturel, le bush australien, y est reproduit. Il dispose d'un terrain de 30 mètres de haut, lui permettant de creuser des galeries. Le vivarium contient également un bassin d'eau, SCP-### ayant la capacité d'y vivre. Sept vaches lui sont apportées tous les dix (10) jours, ce qui permet de le garder en état de léthargie en permanence. Le personnel de Classe-D doit nettoyer le vivarium durant ce laps de temps.

Description : SCP-### est un animal semblable à un serpent de 72,4 mètres de long pour une masse de 9,226 tonnes. Ses écailles sont de couleur bleu électrique. Son diamètre atteint 3,2 mètres, pour un contour de 10 mètres. Des plumes et du duvet de couleur orange apparaissent le long de son corps, et plus nettement au niveau de son cou.
Il possède plusieurs lanternes bioluminescentes de couleur cyan, sous forme de points lumineux. Ces points forment une longue ligne sur chacun de ses flancs, de la tête au bout de la queue.

Il fut trouvé en Australie, à ██████ par l'équipe █████. Il est sûrement à l'origine de nombreux contes et légendes locales.
SCP-### a un régime alimentaire exclusivement carnassier, et doit être nourri avec l’équivalent de sept (7) ou huit (8) vaches, qu'il va digérer pendant une dizaine de jours, ce qui est relativement rapide pour des animaux de cette taille.
Contrairement à des espèces de serpents aussi massives, SCP-### possède du venin en plus de dents acérées. Celles-ci atteignent les 60 centimètres de longueur. Il est constricteur, ses muscles créant une force de 980 600 N, soit l'équivalent de huit (8) bus en chute libre sur un être humain. Malgré cela, sa taille l'empêche de tuer des êtres aussi petits que des humains de cette manière. Les Classe-D tués par l'animal furent tout simplement gobés. Le venin extrait de ses glandes à venin est sept (7) fois plus puissant que le cyanure. Les scientifiques de la fondation supposent que le venin servirait principalement de moyen de chasse pour des gros animaux, SCP-### n'étant pas agile et non apte à utiliser ses capacités de strangulation.

SCP-### possède la particularité d'avoir deux-cent trente-trois (233) paires de pattes crochues le long de son thorax, dont les doigts se rejoignent en une seule griffe principale. Cette morphologie fait souvent penser aux pattes d'un scolopendre. La taille de ces griffes varie de cinq (5) centimètres à cinquante-six (56) centimètres. Ces membres lui permettent de se déplacer plus rapidement qu'un serpent conventionnel, notamment sous le sable en creusant des tunnels. En grimpant sur les murs, il a déjà essayé de s'échapper de sa cellule. La fondation a ensuite jugé bon de clore le plafond de celle-ci.

SCP-### possède des poumons, qui lui permettent de respirer, mais aussi des branchies, qui lui permettent une respiration aquatique.
Ses yeux sont des globes de soixante-dix (70) centimètres de couleur jaune. Ils ont la particularité de briller dans la nuit. Il possède des pupilles se contractant à la lumière pour ne former que d'étroites fentes, et prenant une forme circulaire dans la pénombre. Ces critères sont caractéristiques des chasseurs de nuit. SCP-### semble voir aussi bien sous l'eau qu'à l'air libre.

En frottant ses écailles sur elles-mêmes, il peut créer un sifflement très aigu, et qui peut être douloureux à une oreille humaine sensible.
Depuis son confinement, l'individu SCP-### n'a jamais mué. Ses écailles extrêmement coupantes semblent être à l'épreuve des balles. Les quelques approches tactiles de SCP-### supposeraient la présence de carbone pur entre les écailles de l'animal, ce qui expliquerai ces phénomènes. Des décharges électriques lui sont donc administrées en cas d'agressivité extrême. SCP-### est souvent caché sous la terre et sous l'eau, préférant la discrétion.

Le cas SCP-### est de sexe masculin. Des recherches sont en cours dans l'espoir de trouver un individu de sexe féminin. Il est donc possible que comme les autres serpents, un individu femelle soit bien plus massif qu'un individu mâle.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License