SCPP-3111

Objet # : SCP-3111

59e8d10e4570e

Dessin de SCP-3111 par D-1087

Classe : Euclide

Niveau de menace : Rouge

Découverte :

SCP-3111 a été confirmé rencontré par l’homme pour la première fois pendant un forage en [====] dans une grotte du massif Himalayen (latitude, longitude et profondeur [=======].)
Le [=====], à [=======] heure, l’équipe de forage de l’entreprise minière chinoise [=======] ,à la recherche d’un nouveau champ pétrolier rencontre des difficultés à percer une couche d’une largeur inconnue d’une roche granitique de densité anormalement haute. L’utilisation d’ondes sismiques n’a pas permis de connaître le volume de la couche. Le chantier stoppe durant plusieurs jours puis reprends après l’arrivée de nouvelles têtes de forage. La couche rocheuse de 45m est perforée une semaine plus tard au point de forage X-B1993. L’équipe minière débouche sur une cavité dont les dimensions approximatives à la dizaine de mètres près sont obtenues par une mesure au radar (L=494X m ,l=340X m, h=54X m). Le spectre des instruments montre en outre des caractéristiques de réverbération originales et inattendues de constructions probablement issues d’une forme d’intelligence inconnue. Une équipe d’exploration « R_01 » constituée d’une partie des gardes armés est envoyée en rappel avec assez de réserves pour tenir 6 jours en itinérance. Leur mission primaire est de préparer un périmètre d’arrivée pour les autres membres de l’équipe de l’entreprise minière puis d’explorer le reste de la cavité. Le contact est maintenu avec l’équipe de reconnaissance alors que celle-ci progresse finalement au milieu de ce qu’elle décrit être une « véritable ville primitive, avec des rues, des places et des habitations troglodytes ». Les habitats sont riches en décoration (lits, tables, foyers) et des armes, la trace résiduelle de plusieurs feux, des outils de cuisine, des outils d’agriculture et d’élevage complexes, un alphabet, ainsi que des restes d’ossements semblables à ceux d’humains sont repérés. L’équipe R_01 aboutit alors au centre de la ville où se dresse un bâtiment aux proportions titanesques. Les dimensions sont mesurées par le groupe scientifique ayant descendu au point sécurisé par l’équipe de reconnaissance et transmises à ce dernier (L=10X m, l=20X m, h=49X m). Le bâtiment inconnu présente l’aspect, selon R_01, d’un palais construit en obsidienne, en marbre et en granit. L’équipe R_01 parvient à pénétrer la construction colossale par une large fissure sur la façade gauche (dans le plan relatif de la zone sécurisée). Le contact est alors perdu avec l’équipe, dû à la grande obstruction des ondes radios par les murs denses du palais. Le contact sera finalement repris 4,3h plus tard avec les présumés 2 derniers survivants de l’équipe R_01. SCP-3111 sera finalement rencontré par le personnel d’intervention de la Fondation 12 jours après sa découverte.

Procédure de confinement :

SCP-3111 est à confiner sur son lieu de découverte, qui reste le meilleur moyen de détention du fait de son comportement particulier. Une barrière grillagée et soumise à un haut courant électrique est placée tout autour du bâtiment pour empêcher toute tentative d’intrusion extérieure. Le périmètre de la barrière compte 12 miradors répartis en des endroits stratégiques afin de couvrir une vision totale à 360° des alentours du lieu de confinement.

Description :

SCP-3111 possède l’apparence d’une chauve-souris d’une taille gigantesque aux muscles saillants (6 m de hauteur dressé, 21m de largeur étendu). SCP-3111 prend généralement une posture quadripède et semble en état de décomposition avancé. Il émet une odeur fortement insoutenable, mais aucun insecte forensique n’a été détecté sur, dans ou orbitant autour de SCP-3111.Il est capable, comme les membres de la famille des chiroptera et d’autres mammifères, d’employer un système de radar actif appelé l’écholocalisation. Son corps sinueux à la chair rance est couvert d’une fourrure épaisse et parsemée. Les orbites de SCP-3111 sont vides et sa mâchoire est garnie d’une multitude de crocs, les plus petits étant de la taille d’une pointe de lance médiévale. SCP-3111 est capable de pousser un rugissement sonore d’une immense puissance sonore (163 Db) qui lui permet d’immobiliser sa victime, qui se tord alors de douleur sur le sol. De ses extrémités kératineuse pointues (griffes) suinte un élément paralysant liquide d’une haute toxicité, qu’il utilise pour ankyloser ses proies sur le long terme. SCP-3111 est capable d’engloutir des entités de la corpulence d’un cheval, même si celles-ci ne sont livrées à aucune digestion, du fait de l’absence majeure d’organes internes de SCP-3111. La salive de SCP-3111 est cependant très corrosive et est à elle-seule et est capable, lors d’un contact prolongé, de réduire les proies ingérées à l’état de masses de chair fondues. Il a été supposé que SCP-3111 soit aveugle du fait de son absence de système visuel fonctionnel et qu’il se repère dans un milieu grâce à l’écholocalisation. Des expériences récentes ont toutefois prouvé la parfaite abilité de SCP-3111 à connaître l’emplacement de ses proies dans l’obscurité la plus totale ou dans un environnement éclairé sans utiliser d’ondes sonores détectable à aucune fréquence. Un excès de luminosité semble cependant pouvoir obstruer la vision directe de SCP-3111 (ce qui ne l’empêchera pas de se déplacer grâce à l’écholocalisation). SCP-3111 est détenteur d’une capacité étonnante de régénération et peut effectuer des sauts planés sur de longues distances (maximum non mesuré à ce jour) grâce à ses ailes de cuir, déchirées en certains endroits. Le comportement de SCP-3111 interroge les chercheurs de la Fondation ; en effet, bien que SCP-3111 semble capable de se déplacer sur de longues distances sans nécessiter aucun apport extérieur de nutriments, d’oxygène ou de lumière quelconque, il ne montre aucune envie de quitter son lieu de découverte. A la place, SCP-3111 paraît veiller sur SCP-3112. SCP-3111 essayera par tout moyen de ne jamais quitter la pièce centrale du palais où se trouve SCP-3112, assis sur ce qui semble être un trône serti de rubis et d’autres pierres précieuses encore non rencensées. SCP-3111 peut cependant être distrait par un ou plusieurs individus (généralement issus du personnel D de la fondation), permettant ainsi généralement une courte inspection de SCP-3112. Il n’est cependant pas rare que le personnel scientifique censé étudier SCP-3112 se retrouve victime de SCP-3111 si celui-ci se rend compte de la supercherie (ou si le classe D ne dure pas assez longtemps). SCP-3111 ramène alors les proies (mortes ou vivantes) qu’il a capturé à SCP-3112. Aucune proie encore vivante à ce stade n’a réussi à s’échapper par ses propres moyens sans l’intervention d’un autre sujet (servant alors de diversion au premier sujet). Au bout d’un certain moment, lorsque celles-ci atteignent un état de décomposition jugé suffisant par SCP-3111, les carcasses sont évacuées par ce dernier sur les cotés ou en dehors de la salle ou d’un balayage négligent.
Le système vital de SCP-3111 est en état de fonctionnement malgré sa décomposition avancée. Ce mystère biologique (en plus de sa morphologie monstrueuse) fait de lui une énigme à laquelle un comité de 35 chercheurs de la Fondation basé dans la cité denisovienne travaille à temps plein.

Extrait de l’interrogatoire du classe D-1087 par l’équipe [======], soumis auparavant à la vue des SCP-3111 et 3112 (T+24h)

Fondation : Pouvez-vous nous décrire ce que vous avez ressenti après avoir discerné SCP-3111 ?
Classe D : ……(*déglutit*)
F : Je sais que vous pouvez vous en souvenir. Faites un effort. Votre témoignage nous est précieux.
D : (*d’une voix tremblante*) L-La grosse chauve-souris, là ?
F : Oui, c’est ça. La grosse chauve-souris. Vous êtes en sécurité maintenant
D : (*voix moins tremblante*) Putain. Ce truc était juste énorme. Une vision de cauchemar. J’aurais ja-jamais dû accepter votre offre, merde. Quel con je fais. Mes potes doivent bien se moquer moi depuis là-haut.
F: Pouvez-vous me décrire ce que vous avez ressenti après avoir discerné SCP-3111 ?
D: Vous avez déjà demandé non ? J’ai juste eu la plus grosse chiasse molle de ma vie.
F: Est-ce que vous pouvez me dessiner SCP-3111 ?
D: Hein ? Désolé, j’suis pas du matin…
F: [F regarde la pendule. Il est 13h.] Voici une feuille et une boite de crayon de couleurs. Vous avez été choisi car vous étiez professeur d’art plastique.
D: Si ça peut vous aider…
[Environ 10 minutes passent. Le classe D rend son œuvre]
F: Qui est l’individu posté sur son dos ?
D : Je sais pas. Je l’ai vu comme ça dans mon rêve.

=========================================== Fin de l’interrogatoire

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License