SCP-2330

Objet # : SCP-2330

Classe : Safe

Niveau de menace : vert inconnu

Procédure de confinement :

Scp-2330 est placé dans une mallette rembourrée dans une cellule de détention classique des objets de classe Safe.

bille-wurlitzer-25mm.jpg

SCP-2330

Description :

SCP-2330 possède l’apparence d’une simple bille de fabrication humaine aux diamètre et masse suivantes : 1 cm/ 20g . SCP-2330 semble inoffensif, mais ses effets sont encore mal compris. La seule caractéristique connue de SCP-2330 se déclenche lorsque celui -ci est jeté de n’importe quelle façon par un individu humain (chute libre, projection…) en ligne de vue (directe ou indirecte) de un ou plusieurs autres individus humains. Pour le sujet qui a lancé la bille, celle-ci revient dans sa position initiale après qu'elle ait parcouru la moitié de la trajectoire qu’une d’une bille de même masse et forme aurait parcouru puis qu'elle soir repartie dans le sens opposé de la même trajectoire. Pour tous les autres témoins, la bille effectue la trajectoire entière qu’une d’une bille de même masse et forme aurait parcouru ( ils ne notent aucun effet particulier). Deux instances de SCP-2330 apparaissent alors aux deux coordonnées différentes aux yeux des 2 relatifs ( lanceurs et témoin(s)) lorsque SCP-2330 finit sa trajectoire. Ce phénomène de duplication peut être répété indéfiniment, chaque clones de chaque bille utilisée possédant la même caractéristique.


Dr.Mutz : SCP-2330 a la capacité de se dédoubler sans pour autant dépenser aucune énergie dans la création de son clone ( aucune variation de chaleur ou de modification atomique mesurée). Il est possible d’un point de vue scientifique que SCP-2330. tire l’énergie nécessaire à sa duplication d’une autre dimension que la nôtre. À chaque fois que SCP-2001 est lancé dans certaines conditions, 3 nouveaux univers émergent ; 1 univers où l'objet a parcouru un mouvement normal ; 1 univers où il est revenu à son point de départ et 1 univers où il s’est dédoublé aux 2 endroits cités dans le premier et le deuxième univers. Dans l’ancien univers, la bille a disparu. Ainsi, la quantité de matière dans la somme des 4 univers est la même ; La présence de SCP-2330 dans 2 des univers , la présence de 2 SCP-2330 dans un autre et sa disparition dans un autre donnent une moyenne de présence de 1 SCP-2330. L'univers ou nous nous trouvons serait celui se situant à la fin de la suite d'univers où SCP-2330 s'est dupliqué à chaque fois.

Dr.Goler : La théorie du Dr.Mutz est intéressante mais je pense qu’elle ne rend pas compte des faits de manière exacte: il existe trois autres possibilités ; le lancer de SCP-2330 ne créé qu’un univers où 2 SCP-2330. sont présents, l’ancien univers ne comportant plus SCP-2330 ce qui donne bien la moyenne de 1 , ou bien le lancer de SCP-2330 créé un nouvel univers avec 2 SCP-2330 mais détruit l’ancien. Cette théorie est la plus pessimiste mais elle est aussi la plus réaliste car le total d’énergie dans un relatif englobant tous le multivers reste le même, tandis que les autres théories n'expliquent pas d'où provient l'énergie nécessaire à la création des nouveaux univers. La dernière possibilité est la plus simple : aucun nouvel univers n'est créé , et une quantité d'énergie sous forme inconnue (masse ? chaleur ? lumière ? ) disparaît de quelque part dans notre univers pour permettre la création de SCP-2330. Néanmoins, puisque aucune variation n'a été détectée aux alentours proches de SCP-2330, il est possible que la quantité d'énergie perdue soit plus grande que la quantité d'énergie créée pour former un nouveau SCP-2330, une partie étant utilisée en tant que moyen de déplacement. D'après cette théorie, SCP-2330 pourrait très bien faire disparaître des planètes entières pour créer son clone. Plus le lieu de reconversion d'énergie choisi ( hasard ou volonté ?) est distant de SCP-2330, plus l'énergie de déplacement augmente et plus le total d'énergie désintégrée augmente. Ainsi, SCP-2330 désintègrera pour son clone une quantité de molécules un peu plus grande que celle de son clone sur terre, mais si la désintégration a lieu à des milliards d'années lumières de notre système solaire, cela pourrait effacer des constellations entières. A terme, l'univers entier serait concentré en un nombre immense de SCP-2330 qui, sous l'effet de la gravité, formeraient un trou noir au dimensions apocalyptiques, probablement initiateur d'un nouveau big bang.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License