SCP-XXXX-FR - Le Manuscrit Meurtrier

SCP-XXXX-FR est un SCP de classe Keter retrouvé pour la première fois en 1975. En cette année, une réédition du roman Carrie de Stephen King avait étrangement réussi à tuer des personnes de la même manière qu'inscrit dans le livre. D'abord classé Safe, ce SCP, nommé SCP-XXXX-FR-24, avait réussi à être confiné en utilisant le protocole Upsilon-Bêta-3 sur tous les volumes de cette édition.

Mais cet SCP n'est pas la première instance de l'existence. La première instance connue à ce jour serait l'une des premières Bibles imprimées à l'époque de Gutenberg. Des vestiges en Rhénanie supérieure affirment que tous les habitants d'un village avaient été retrouvés crucifiés du jour au lendemain. Cette instance, notée SCP-XXXX-FR-1, a été confinée au site 58 dans un simple caisson de 2 m x 2 m x 2 m et derrière une porte condamnée derrière un mur de béton de 25 cm d'épaisseur.

La nature de ce SCP reste encore inconnue, car se présentant dans diverses oeuvres de fiction ou historiques sans réelle distinction. De nombreuses théories ont vu le jour concernant SCP-XXXX-FR, certaines plus saugrenues que d'autres, mais celle du Dr. Gallagher, émise en 1999, semble être la plus admise au sein de la Fondation. En réalité, SCP-XXXX-FR consisterait en un texte inscrit en filigrane des pages de son support, nommées instances Hôtes, rendant certains événements définis par l'Instance Hôte réels, les faisant passer de la fiction à la réalité. Ainsi, si SCP-XXXX-FR a pour instance Hôte le Livre de l'Exode, pour peu que le texte en filigrane soit inscrit de ce sens, les plaies d'Egypte pourraient s'abattre dans la réalité lorsqu'une personne lire l'instance Hôte. De cette théorie en a résulté le passage de SCP-XXXX-FR en classe Euclyde.

Ce n'est qu'en octobre 2004 que SCP-XXXX-FR a été passé en classe Keter. En effet, quelqu'un a réussi à inscrire SCP-XXXX-FR dans les codes d'une version du jeu vidéo Call of Duty, prouvant ainsi la théorie du Dr. Gallagher. Des centaines de fusillades ont eu lieu dans plusieurs lieux du monde à seulement quelques heures d'intervalle, dans divers pays du monde. La menace n'a été détectée que trop tard lorsque 15 lycéens d'une même classe de Chicago sont décédés en même temps alors que leur classe avait été attaqués par des GI en arme au milieu de leur cours de mathématiques. Les élèves avaient été traités de terroristes par les soldats, sans qu'aucune trace de ces allégations soient trouvées par les autorités. La Fondation avait été envoyée, et une mise à jour supprimant SCP-XXXX-FR du jeu avait été tentée, en vain : le code semblait se reproduire automatiquement dans le code source sans qu'aucune intervention extérieure puisse l'en éradiquer. De plus, cette version de SCP-XXXX-FR, notée SCP-XXXX-FR-A semblait avoir un comportement mémétique : toute personne entendant parler du jeu, d'une quelconque manière, avait une irrépressible envie d'y jouer. La nature du jeu étant ce qu'elle est, le joueur était condamné à décéder sous une période d'une durée maximale de 5 heures.

SCP-XXXX-FR-A semble avoir une forme primitive de conscience, détectée à l'issue de l'incident XXXX-FR-A-Vasquez. Une version de SCP-XXXX-FR-A a été conservée pour tests dans le site 75. Le test D-XXXX-FR-A-1 a résulté du décès d'un personnel de classe D à sa sortie du caisson de confinement après s'être jeté du toit du site. Suite à cela, d'autres tests visant à stopper les effets de SCP-XXXX-FR-A ont été lancés sous la direction du Dr. Vasquez. Une quinzaine de personnels de classe D ont répondu de différentes manières aux effets du SCP, allant de la fusillade inopinée à l'écrasement par un char Leclerc. Le Dr. Vasquez a voulu poursuivre les tests en allant inspecter lui-même SCP-XXXX-FR-A. Le docteur, malgré sa mort dans le jeu, n'est pas décédé dans le monde réel. Pourtant, il est rapidement apparu chez lui des symptômes proches de ceux de l'hypergraphie, le Dr. Vasquez écrivant frénétiquement sur n'importe quel support, papier, verre, bois, métal, support informatique. Il s'est aussi scarifié les lignes de code du jeu impliquant SCP-XXXX-FR-A. Il aurait même acquis des capacités en informatique en reprogrammant un autre jeu vidéo pour y inscrire SCP-XXXX-FR-A. Le Dr. Vasquez a aussitôt été mis en cellule capitonnée insonorisée, sous camisole de force, avec pour ordre de ne lui donner aucun objet physique, quitte à user de la force.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License