Pr Husca

Rapport en cours de rédaction

Objet # : SCP-XXX

Niveau de Menace : Vert ●

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Des rondes de sécurité doivent être effectuées à occurrence régulière dans un rayon de 10 km entourant SCP-XXX-FR par des gardes en civils, avec pour explication officielle des risques d'éboulements importants. Des panneaux indicatifs doivent êtres installés à la frontière du périmètre, mais pas de nécessité de gardes en poste permanent au vu du faible taux de fréquentation par les civils.

Mise à jour du ██/██/19██ : Sur ordre du Comité d’Ethique faisant suite à la réclamation de l’agent Lamothe (voir Addenda 2), SCP-XXX-FR a dû être déplacé auprès du centre médical de la Zone-Qof. Sa zone de stockage doit contenir un espace de vie suffisant pour trente-trois (33) personnes et posséder un accès sur une serre accessible librement à ses instances. Toute personne souhaitant étudier SCP-XXX-FR ou ses instances doit être accompagné de gardes armés capables de repousser les instances de SCP-XXX-FR sans leurs infliger de dégâts létaux. Toute tentative de communication avec les instances de SCP-XXX-FR est encouragée.

Description : SCP-XXX-FR est une entité vivante possédant la structure d’un petit pin parasol (taille 3,25m, houppier de 5m de circonférence), mais composée de chair non identifiée couverte de peau simili-humaine. Le tronc est couvert d’ouvertures, bordées de ce qui semble être des dents vestigiales, faisant fonction de bouches (dont l’apparence est plus ou moins humaine en fonction des cas) pouvant se fermer ou s’ouvrir et émettre des sons. SCP-XXX-FR se déploie dans une caverne dépourvue de lumière naturelle et d’accès à la terre (les pseudos racines ne pénétrant que très superficiellement le sol de granit et les branches semblent englué à la voûte). SCP-XXX-FR serait de ce fait incapable de survivre en autonomie.

Les individus entités SCP-XXX-FR-01 à SCP-XXX-FR-33 sont ressemblent à des êtres humains normaux, quoique qu'une observation plus approfondi dénote certaines altérations physiques et sociétales (comparativement à la norme observée sur ce type de population).


La communauté comprend des personnes humanoïdes de différentes ethnies (principalement caucasiens et natifs américains, mais aussi quelques afro-américains et un (1) asiatique) en une proportion de quinze (15) hommes pour dix-huit (18) femmes (note : il est difficile de différencier les individus des deux sexes ). Ils communiquent par par un dialecte non-identifié. Le premier contact fut agressif (voir l’Incident XXX-01) mais ils se replièrent après avoir constaté la supériorité martiale des agents de terrains et observent depuis une distante prudente avec l'équipe d'observation de la Fondation. L’Expérience A a confirmé l’hypothèse de dépendance mutuelle des individus et de SCP-XXX-FR deux types d’entités.

Addenda 1 : Incident I-XXX-01 (nécessité de détention d'une Accréditation de niveau 3)

SCP-***-FR a été découvert au court d’une mission de sauvetage visant à secourir les agents de classe C Cécile Lamothe et Mathieu Fontana survolant le périmètre en hélicoptère dans le cadre de la mission ████████████ ██████ et ayant dû atterrir en urgence suite à la percussion par l'appareil de ███-███-██. Le centre de contrôle à reçu une communication de détresse de l'agent Lamothe à 01h23 et envoya à leur secours la FIM Tau-3 « Sauvez Willy ». L'équipe atteignit leur véhicule dans un délais de 40min. Ce dernier était peu endommagé malgré les conditions d'atterrissage et se trouvait en état de fonctionnement. Toutefois l'équipage à secourir était absent, ce qui poussa l'équipe de secours à étendre significativement le périmètre de recherche. L’examen ultérieur de la boite noire du véhicule permit de mieux comprendre les circonstances de l'accident.

Lorsque l’équipe de secours retrouva les agents – après un bref affrontement non-létal avec les individus entités SCP-XXX-FR-1 à SCP-XXX-FR-33 – elle découvrit dans le même temps SCP-XXX-FR. L’agent Lamothe était décédé au moment de l’arrivée de l’équipe de secours. L’agent Fontana était quand à lui encore en vie mais intransportable du fait de son état (voir le rapport d’observation expérimentale OE-XXX-01). Les mesures de sécurités précités ont été immédiatement mises en places et une équipe scientifico-médical a été dépêchée sur place pour s’occuper du cas de l’agent Fontana.


Devant son incapacité à modifier la situation de l’agent Fontana, le Dr Martin recommande de changer la classification de l’agent en personnel de Classe E.

Addenda 2: Réclamation de l’agent Lamothe

Date : ██/██/19██
Destinataire : Comité d’Ethique
Expéditeur : Agent de Classe E Mathieu Fontana
Sujet de la réclamation : Mesdames messieurs les membres du Comité d’Ethique, suite à l’Incident I-XXX-01 dont le rapport vous est fourni ci-joint, je demande le déplacement de SCP-XXX-FR vers un nouvel espace de confinement sur la Zone-Qof afin que je puisse bénéficier de l’expertise du personnel du centre médical. SCP-XXX-FR s’étant vu attribuer un niveau de menace vert, les risques liés au transport sont minimes.
Note(s) : Je confirme que l’état de l’agent Fontana nécessite des soins dépassant les capacités d’une équipe mobile. Dr Martin
Je me permets d’opposer à cette demande une objection : après observation, il se trouve que les instances SCP-XXX-FR-01 à SCP-XXX-FR-33 ont développées une culture entièrement autour de SCP-XXX-FR, et seraient totalement désorientées si celui-ci venait à leur être enlevé. Une modification aussi radicale de leur environnement serait une faute fatale, d’un point de vue non seulement scientifique mais aussi humain. Pr Husca
Réponse : Le transport de SCP-XXX-FR est autorisé à condition que les instances SCP-XXX-FR-01 à SCP-XXX-FR-33 puissent l’accompagner dans son nouvel espace de confinement.

Addenda 3 : Rapports d'expériences

Expérience A : L’équipe scientifique a mis en place un processus d’observation non-participante des instances SCP-XXX-FR-1 à SCP-XXX-FR-33 sur une période allant du ██/██/19██ au ██/██/19██ (avant le transfert de SCP-XXX-FR au site Qof), visant comprendre les interactions entre celles-ci et SCP-XXX-FR. Le personnel a pour cela fait preuve de sa non-hostilité envers les SCPs tout en maintenant une sécurité minimale, de telle façon que le comportement de la communauté en situation normale a pu être étudié.

[[tabview]]
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License