NoWolf

Mon SCP serait une personnification de la Terre (c'est à dire à la fois la biosphère et l'astre en générale), mais une Terre plutôt protectrice envers l'homme. Tandis que, à l'intérieur de cette personnification, il y a d'autres entités attribuées à des personnalités essayant de prendre le contrôle. Une personnalité peut prendre le contrôle et changer physiquement le corps de son hôte. Ces personnalités sont en fait des personnifications des différents aspects de la Terre tels que les plaques tectoniques, l'hydrosphère, la ionosphère, l'atmosphère, le magmatisme intérieur et la période glacière/l'équilibre de température. Chacun est indispensable à la vie mais voit l'homme comme quelque chose de pas forcément bénéfique à la Terre.

Ce n'est pas le SCP qui protège les Hommes (bien qu'il essaye de contrôler les autres entités), mais c'est la Terre qui, de manière générale, est bienveillante et accueillante envers la vie et les Hommes. Au contraire des autres personnalités de l'entité qui considère qui veulent sauver la Terre (représentée par le SCP) en "s'occupant" des humains (car c'est eux la cause du réchauffement climatique, de la perturbation des écosystèmes…), chacune à leurs manières et de façon plus ou moins coopérative/agressive envers les humains quand une d'elles prend le contrôle.

Ainsi, c'est un combat continu entre l'entité et les personnalités. Elles sont toujours présentes à l'intérieur d'elle, l'entité les sent toutes et essayent constamment de lutter/se concentrer pour ne pas qu'elles débordent et prennent le contrôle. Il suffit que l'entité soit affaibli (blessure, manque de Soleil …), qu'elle soit attaquée (par une brèche de confinement ou autre…) ou qu'elle soit mise sous pression trop longtemps (interrogatoire trop intensif et long …) pour qu'elle ne puisse plus endiguer les personnalités et que l'une d'elle prenne le contrôle.

C'est selon moi la partie la plus difficile est de délimiter la portée des personnalités. C'est pour cela que j'ai mis l'aspect "plus ou moins coopératif" des personnalités. Ainsi, toutes les personnalités ne voudront pas purement et simplement se débarrasser des humains.
Je visualise ainsi 3 niveaux à ces personnalités :
-le niveau de coopération. Les personnalités essayent de parlementer/convaincre les humains. J'y inclue l'hydrosphère (dont les tempêtes ne sont créées que par le vent et les raz-de-marée que par les tremblements de Terre) et la ionosphère qui n'influe pas tellement sur la vie elle-même (bien qu'elle la protège)
-le niveau neutre. Les personnalités sont passives et n'ont pas d’intérêt pour les humains. J'y inclue les plaques tectoniques (dont les tremblements de Terre ne sont qu'influencer par le magmatisme intérieur) et la régulation de température/glaciation (qui ne peut pas tellement agir sur la vie elle-même, sinon par disparaître complètement, ce qu'elle ne veut pas évidemment).
-le niveau agressif. Les personnalités sont activement hostiles envers les humains. Je pense donc au magmatisme intérieur (qui est la conséquence de beaucoup de phénomènes que l'ont a vu) et à l'atmosphère (qui déjà provoque tempêtes et cyclones).

Je voulais que le lecteur se rende compte au fur et à mesure de la lecture de la "vraie" nature de l'entité par le biais de rapport de récupération, de rapport d'incident ou bien d'interrogatoire direct. Ainsi, le lecteur peut se rendre compte que c'est une personnification de la biosphère car l'entité pratique la photosynthèse pour se nourrir, et c'est une personnification de la Terre car elle possède de très vielles connaissances à propos des langues et des sociétés humaines, mais aussi

De plus, un aspect que je n'est pas encore évoqué : la Terre (qui est l'entité d'origine, SCP-XXX-1) est une planète et donc un corps céleste. Elle est à un autre niveau par rapport aux personnalités et elle est apparu la première. Ainsi, elle est considérée comme une mère pour toutes les autres personnalités. Elles ne voudront donc pas porter atteinte directement à leur "mère", la Terre. Ainsi, les personnalités ne peuvent pas se "déchainer" par peur de endommager la Terre. Ou encore pire, de porter atteinte à la vie qu'elle contient.

"SCP-XXX est composé de SCP-XXX-1, une entité humanoïde d'un mètre soixante-dix ayant les cheveux vert mi-long et les yeux verts. SCP-XXX-1 est asexué et a tous les traits d'un être humain de type caucasien excepté les attributs sexuels habituels. Ces absences sont encore plus apparentes due à la combinaison que porte l'entité. En effet, SCP-XXX-1 porte une combinaison moulante blanche d'un polymère inconnu semblant assez élastique et résistant. Cet combinaison recouvre toute l'entité jusqu'au milieu de son cou, jusqu'à ses chevilles et jusqu'à la moitié de ses avant-bras. cette combinaison semble d'une certaine manière fixée à la peau et ne semble pas glisser ou bouger, bien que cela ne gène d'aucune manière SCP-XXX-1.

L'entité se prénomme elle-même "khayim ima adama" soit "████████████" en ancien hébreu. Elle parle une centaine de langues et de dialectes pour certains éteints, elle a des connaissances poussées en histoire des sociétés humaines, en géologie et en biologie. Elle ne mange pas, bien qu'elle ait besoin de s'exposer pendant environ une heure aux rayons du Soleil. En effet, sa peau et plus particulièrement ses cheveux semble effectuer une photosynthèse avec un rendement dix fois supérieur à celui d'un végétal moyen.

SCP-XXX-1 est de nature plutôt coopérative et amicale bien qu'elle avertisse que d'autres "entités", nommés SCP-XXX-2, vivent à l'intérieur d'elle et qu'elles essayent constamment de le contrôler. L'entité semble être atteint d'une schizophrénie avec dédoublement de la personnalité. Mises à part les facultés particulières de SCP-XXX-1, ses vrais effets anormaux apparaissent quand SCP-XXX-1 semble perdre le contrôle d'une des instances de SCP-XXX-2. Deux fortes lumières vont alors apparaître sous la combinaison de SCP-XXX-1 : une à l'endroit où devrait se trouver le cœur chez une personne lambda, et une autre au niveau du pubis. Ces deux lumières vont alors augmenter progressivement en intensité jusqu'à qu'il ne soit plus possible de distinguer SCP-XXX-1, cela pouvant causer des lésions pour tout individu regardant de manière direct à l’œil nu ce phénomène.
Pendant ce phénomène, une des instances de SCP-XXX-2 va prendre contrôle de SCP-XXX-1 et le changer physiquement. S'ensuivra alors une déflagration ou une détonation ayant pour origine SCP-XXX-2 d'une puissance variant en fonction de l'instance ayant pris le contrôle. De plus, la nature de l'explosion diffère aussi en fonction de l'instance apparue.

Il y a à ce jour six instances SCP-XXX-2 identifiées, nommées SCP-XXX-2-1 à SCP-XXX-2-6. Elles ont chacune un tempérament et un degré de coopération différent. Il semble que pour chaque instance l'apparence (tel que les cheveux et leurs couleurs, la combinaison et sa couleur, les yeux, la taille, le poids ou l'âge physique) change de manière unique, ainsi que d'autres phénomènes spécifiques à chaques instances.

-SCP-XXX-2-1 est la première instance rencontrée de SCP-XXX-2, ainsi que le premier contact avec SCP-XXX. Il apparu dans le désert au sud-est de l'Irak, le 27/01/199█, dans l'emplacement de la ville d'Uruk. Il apparut avec une détonation provoquant une onde de choc pouvant être sentie dans un rayon de quelques kilomètres. Elle fut suivie de forts arcs électriques et d'une forte perturbation du champ magnétique terrestre dans ce rayon provoquant une coupure d’électricité s'étendant à 20 km à la ronde dans les villes alentour, tel que Al-Khidhir."

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License