SCP-3499
1526918752-scp-3499-peau-v2-1-copie.png

Objet # : SCP-3499

Classe : Euclide

Niveau de menace : Jaune

Mesures de confinement spéciales : SCP-3499 doit être confinée dans une suite standard de taille moyenne. Si l'entité s'échappe de sa cellule de confinement, celle-ci doit être résonée à l'aide d'un message d'un psychologue spécialisé dans les jeune filles qui sera diffusé dans tout le site. Si cela ne marche pas, dans le cas où l'entité est en état actif, elle doit être immobilisée par tout les moyens et ramenée dans sa cellule de confinement. Et dans le cas où elle n'est pas en état actif, son fauteuil roulant doit être arrêté de force à l'aide d'une télécommande possédée par 3 chercheurs affiliés à SCP-3499 ou bien son fauteuil doit être redirigé vers sa cellule de confinement à l'aide de cette même télécommande.

En raison de la coopérativité de l'entité par rapport a son propre confinement et envers les membres de la fondations et des classes D, l'entité a été autorisée à avoir au maximum 3 heures de calme et d'intimité, pendant cette période, aucune caméra ne doit être allumée et n'enregistrer ni son ni images. Après demande de l'entité, une visite quotidienne d'un docteur doit lui être autorisée à condition que le docteur soit protégé de tout contact physique avec l'entité.

Description : SCP-3499 est une femme d'âge inconnu, de 1m55 venant de la ville de [DONNÉES SUPPRIMÉES] en [DONNÉES SUPPRIMÉES], en Europe. SCP-3499 possède des yeux gris, des cheveux rouges feu laissant s'échapper sans arrêt des étincelles, qui, au contact de n'importe quelle surface autre que du verre, fera prendre feu à la surface. Celle-ci sera brûlée complètement en moins de trois heures.

SCP-3499 ne semble pas pouvoir se mouvoir d'elle-même et a besoin d'un fauteuil roulant afin de pouvoir se déplacer. Ces jambes sont très fines (moins de 10cm) et ses bras sont d'une longueur normale pour ta taille et son poids. L'entité semble être capable de léviter a quelques centimètres du sol, lui permettant de se mouvoir, mais elle semble ne pouvoir faire cela que dans sa phase active (quand une personne la touche).

Au contact physique avec des humains, SCP-3499 se mettra à éprouver un profond désir sexuel avec le sujet. Celle-ci se mettra en tête d'arriver par n'importe quel moyen à avoir un acte sexuel avec le sujet. Le sujet ayant touché la femme, (par erreur ou non) devra obligatoirement se plier aux demandes de SCP-3499 et se laisser faire par celle-ci. Le sujet, après l'acte terminé, devra être éliminé et un amnésique de classe A devra être implanté à SCP-3499. L'entité repassera en phase passive après que l'acte ai été commit.
Une analysé médicale révèle que l'acte avec l'entité ne donne aucun effet secondaire ni pour le sujet, ni pour SCP-3499, mais l'analyse révèle que quelque soit l'intensité, la durée de l'acte et la façon dont il a été commit, l'entité semble régénérer son corps et expulser toute chose ayant pu rester à l'intérieur. L'entité, de ce fait, est toujours vierge.
Dans le cas où le sujet aurait enfanté l'entité, un avortement forcé doit être commit sur l'entité pendant un état de coma artificiel, après quoi celle-ci sera réveillée, un amnésique lui sera administré et le féotus devra être éliminé. L'acte sexuel avec un sujet humain comporte des risques pour celui-ci, dans 10% des cas, le sujet commencera à vomir de ce qui semble être du sperme pendant 10 minutes. Dans ces 10%, 3% mourront d'une asphyxie après que ce qui semble être une plante d'espèce au hasard ai poussé dans sa gorge.
Il a été noté que, pour le moment, ██ rapports ont été enregistrés, mais que le nombre de rapports ne servait à rien. Car ceux-ci ne semble par être importants.
Tuer le sujet avant que le rapport ai pu avoir semble annuler l'effet produit sur SCP-3499.

L'entité, depuis sa récupération par la fondation, n'a pas exprimé le besoin de se nourrir, de prendre des douches, son corps ayant la capacité de s'auto-laver, l'entité ne sue pas. Elle ne semble pas produire de salive et de cyprine pendant sa phase "active". Il a été observé que du liquide noir sort du vagin de SCP-3499 pendant 36 heures après avoir eu un rapport avec un sujet. L'analyse du liquide n'a pu donner de résultats. SCP-3499 ne semble pas savoir non-plus ce que c'est.

Découverte : SCP-3499 a été récupérée dans la ville de [DONNÉES SUPPRIMÉES] après qu'un article de presse mit l'accent sur un acte de viol d'une femme de ██ ans sur un homme de 24 ans. Celui-ci a été retrouvé mort et la jeune femme pleurant à côté de lui. La jeune femme a été jugée coupable et mise en prison. Plusieurs personnes l'ont touchées, tous ont été touchés après avoir été violés. La jeune femme a été mise en contact avec un psychologue qui connu le même sort. La fondation s'est mise au milieu après avoir eu vent de cette affaire. L'entité a été récupérée des mains de la prison sous prétexte de l'envoyer dans une prison plus stricte. L'entité a été coopérative et après avoir été mise au courant de ses effets. (Elle ne semblait pas au courant avant qu'un membre de la fondation ne lui dise) Celle-ci n'a essayé de toucher personne depuis ce jour.

Rapport d'expérience du 19/02/2010 :

Le docteur █████ a ordonné à un Class-D de toucher l'entité dans son sommeil. Après l'avoir touché, l'entité s'est réveillée en 4 secondes. Celle-ci est entrée en phrase active et a tenté de toucher le Class-D, celui-ci l'a poussée et l'entité est tombée par terre. Après une minute, celle-ci s'est relevée, s'est mise à léviter, a frappé le Class-D, celui-ci était dans l'incapabilité de bouger. SCP-3499 s'est ensuite empressée d’ôter le pantalon du class-D et de s'adonner à un acte sexuel avec celui-ci. Le Class-D, après l'acte commis, s'est mit à vomir du sperme. Celui-ci a été éliminé après avoir été extrait de la cellule de l'entité. SCP-3499 s'est mit à faire sortir un liquide noirâtre de son vagin pendant 36 heures, après quoi son appareil reproducteur s'est régénéré.

Rapport d'incident 01 :

Un Class-D a été victime de la phase active de SCP-3499. Celui-ci est mort asphyxié quelques minutes après. L'entité à été classée Euclide suite à cet incident. L'entité s'est mise à pleurer pendant quelques minutes avant d'avoir été calmée par un scientifique et qu'un amnésique lui soit administré sous son accord.

Enregistrement du 14/██/2010 :

Dr.█████ : Dites-moi, SCP-3499, que ressentez-vous quand une personne vous touche ?

SCP-3499 : C'est…[pause] comme si mon père était avec moi, qu'il me prenait dans ses bras, il me manque…[L'entité s'est mise à pleurer, elle a pris un mouchoir qui était posé sur la table et a essuyé ses larmes puis s'est remise à parler] J'espère que je le reverrais un jour.

Dr.█████ : Votre père ? Que lui est-t-il arrivé ?

[SCP-3499 n'a pas répondu et s'est contentée de faire un mouvement de tête vers la droite toujours en regardant le docteur.]

Dr.█████ Très bien…[pause] alors pourquoi ressentez-vous l'envie d'avoir une relation sexuelle avec les personnes qui vous touchent ?

SCP-3499 : Je ne sais pas, c'est comme des pulsions, je ne me contrôle pas, mais je sais que c'est ma faute, que cela peut vous porter préjudice, je suis vraiment désolée pour tout ça.

Dr.█████ : Ne vous inquiétez pas, la fondation ne tient pas rigueur de porter la faute sur quelqu'un ou quelque chose, nous voulons simplement vous aider à vous comprendre, et par la même occasion, essayer de vous comprendre également.

SCP-3499 : Je vais rester ici combien de temps ?

Dr.█████ : Malheureusement…je ne sais pas si vous pourrez sortir un jour.

[L'entité s'est levée et est partie s'enfermer dans la chambre, en ayant les larmes aux yeux.]

Fin de l'enregistrement.

Notes sur l'enregistrement :
Quelques heures après que le docteur ai parlé avec l'entité, celle-ci a été mise en contact avec un sujet humain. Aucune réaction de sa part n'a été enregistrée et celle-ci n'est pas passée en phase active. La raison de cette réaction n'a pas été comprise et ne s'est plus jamais produite par la suite.

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License