Bureau de l'Agent Lyrthill
notation: 0+x

Le Dr Ronald Stimson soupira doucement pour lui même, pénétrant de plus en plus profondément dans l'installation. La lourde mallette enchaînée à son bras le fit grimacer à chaque pas, le poids supplémentaire le déséquilibrant suffisamment pour lui faire mal dans le dos, lui envoyant des soubresauts de douleur encore et encore. Il ne savait pas pourquoi il avait été choisi pour ce devoir, mais il l'avait été. Un malheureux concours de circonstances, supposa-t-il.

Après tout, il était l'un des derniers encore en vie.

Il ne s'était jamais rendu compte que le Site-19 était si profond ou autant souterrain. L'ascenseur s'était arrêté après que ses oreilles avaient éclaté, et les escaliers paraissaient continuer pour toujours. Les heures semblaient passer avant de finalement s'arrêter et il fixa une lourde porte de fer. Sa destination.

Il l'ouvrit, grimaçant légèrement alors qu'un souffle d'air vicié frappait son nez. Il entra, alluma la ventilation et ferma la porte derrière lui, l'entendant se verrouiller avec un clic de finalité en écho. Il posa l'attaché-case sur la table et soupira lourdement, le détachant enfin de son poignet et l'ouvrant, en sortant un dossier et le posant sur la table.

Il s'assit devant, connaissant la procédure et ferma les yeux, respirant profondément. C'était un risque terrible. Le pire est à venir. Mais c'était tout ce qu'ils avaient maintenant.

Il ouvrit le dossier et tourna la première page.

SCP-3245 : La Tempête Vivante

Classe : Euclide

Description : SCP-3245 est un nuage de—

Il la referma puis la rouvrit.

SCP-3246 : Enfer

Classe : Euclide

Description : SCP-3246 est une dimension parallèle à la notre, accessible seulement depuis—

Il la ferma, soupirant plus profondément, secouant la tête. "C'est faux … Pourquoi pensaient-ils que ça marcherait?"

SCP-3247 : Le Fantôme Atomique

Classe : Keter

Description : SCP-3247 a été noté pour la première fois en 2046, lorsqu'il a démoli la ville d'Hiroshi—

Il l'a claqué, se tenant la tête dans les mains. "Non, bon Dieu !" a-t-il crié. "Je m'en fous ! Je m'en fiche s'ils ont gagné, ce n'est pas bien ! On ne peut pas faire ça !"

Il repoussa le dossier, se leva et arpenta la pièce. Ils étaient morts, bien sûr. Toutes ces personnes maintenant. Tous les derniers mentionnés dans le rapport. Tout comme ses amis. Sa famille. Morts. Et il les avait tué.

Il fit les cent pas dans la pièce, se demandant avec quelle rapidité la population à la surface disparaissait. Combien de temps ils dureraient. Il ferma les yeux, le stress de simplement respirer lui faisant mal. Il se dirigea vers les papiers, les attrapa et les ramassa, s'assit sur la table.


SCP-4474 : L'Apocalypse

Classe : Keter

Description : SCP-4474 a été observé pour la première fois en 1864, lorsqu'un événement supposé être le Jugement Dernier biblique—


Il se détestait.


SCP-6449 : Le Duc de Jamaisplus

Classe : Euclide

Description : SCP-6449 a contacté la Fondation pour la première fois après avoir pris conscience de son omniscience et réalisé qu’il était un danger pour l’unive—


Il voulait mourir.


SCP-8140 : Docteur Wondertainment

Classe : Sûr

Description : SCP-8140 a été capturé par la Fondation en 2018 après que sa production de M. Finisseur eut provoqué—


Il était sûr qu'il le méritait maintenant. Point positif. Complètement positif.


Il fixa le plafond. Il était certain, dans le passé, qu’il avait entendu des cris. Crier du haut du monde. Des griffes grattent contre la porte à un moment donné. Il se sentait étouffer un instant. Mais il était presque fini. Il ferma les yeux, clignant des yeux pour pouvoir revoir, et ferma le dossier, l'ouvrant lentement.

SCP-9996 : Toi-même

Classe : Keter

Description : Regarde ce que tu as fait, Ronald. Ils sont partis maintenant. Tous autant qu'ils sont.

Il regarda la courte page. Il devait halluciné. N'y en avait-t-il pas un qui vous rendrait fou si vous saviez quoi que ce soit à sont sujet ? Avait-il été infecté ?

SCP-9997 : C'est toujours toi, Ronald.

Classe : Keter

Description : Tu as fini le monde, Ronald. C'était un plan stupide quand ils l'ont proposé, et tu le savez.

Il le ferma à nouveau, bâillant légèrement. Puis il le rouvrit.

SCP-9998 : Ronald Stimson

Classe : Keter

Description : Tu voulais ça. Tu le voulais presque autant que moi. Les choses se seraient bien passées, tu sais ? Parfaitement bien. Mais ils étaient trop fiers. Et tu étais trop volontaire. Et maintenant, regardez ce que tu as fait. Ta femme. Ta famille. Tout le monde et tout ce que tu as toujours aimé. Merci, Ronald. Je te remercie. Maintenant, il n'y a qu'une seule fin lâche.

Il la ferma puis l'ouvrit à nouveau, les mains tremblantes.

SCP-9999: Un revolver

Object Class: Thaumiel

Description: C'est juste à côté de toi, Ronald. Chargé. Il t'attend. Vas-y. Tu sais ce qu'il faut faire.

Stimson se retourna, regardant le revolver. Il tendit la main pour la ramasser et armer le chien, le teint blafard. Presque automatiquement, il le mit dans sa bouche et appuya sur la gâchette, mettant fin à la dernière vie humaine sur la planète avec un thrash soudain, envoyant les papiers s'envoler autour de lui, atterrissant sur le sol près de son pied, la première page s'ouvrant à nouveau.

SCP-001 : Une Pile de Papiers

Classe : Keter

Description...


notation: 0+x

Ça fait mal … Ils ne savent pas que ça fait mal, mais ça le fait. Tellement mal

Chaque fois que j'essaie de parler, ça empire. Ils viennent vers moi, me poussent, m'examinent … Ils ouvrent des choses, me coupent la chair … Et quand j'essaie de courir, ils ne font qu'empirer les choses. Même quand je les regarde, la situation empire…

Je ne peux pas respirer. L'air est si… mauvais. Ma maison me manque, mais ils ne me laisseront pas partir … Pourquoi ne me laisseraient-ils pas juste partir?

Les autres ont envoyé certains d'entre eux me chercher… Pas beaucoup, mais certains. Je peux les sentir. Au début, c'était juste le regarder et quelques autres. L'inconnaissable Alors … ils les ont envoyés.

Et pas seulement l'un d'entre eux. Ils ont envoyé … beaucoup. Les chambres. Au monde. Des morceaux de l'univers même. Des races entières, déracinées, jetées dans le vide. Pour moi. Tout pour moi. Même le dragon est venu et ça… ça faisait peur. Je n'ai jamais pensé qu'ils l'enverraient. Elle est proche. Elle peut me sentir. Elle continue d'essayer de me joindre, mais ces nouveaux la gardent enfermée aussi…

Je ne suis pas si important. C'était juste celui-là, n'est-ce pas? Juste l'un d'entre eux. Si charmant. Succulent. Comment devais-je savoir ce qui lui arriverait? Je suivais juste ma nature. Et sa peau était si douce…

Ils veulent que je parte. Me détruire. Tous. Même ceux qui m'aimaient…

Ces nouveaux… ils étouffent. M'aveugle. Me blesse. Je les brûle et les coupe et les déchire et il ne VEULENT PAS ME LAISSER PARTIR ! ILS CONTINUENT JUSTE A ME BLESSER !

Je veux juste COURIR ! Etre LIBRE ! NOURRIR. I just want to RUN! To be FREE! To FEED.

Je veux juste leur peau.


notation: 0+x

Everett, Everett, my good man. Please… Sit down. No, I insist.

It's time we had a chat, the two of us. No, I think this is the perfect time. It's not like we're going to get another. Not with the way things are now. We've got a possible plan, but I don't think Stimson will be successful. He's not the sharpest knife in the drawer, you know. Not at all… Not at all…

You see, my boy, I understand you. I understand you quite perfectly. All the rest think you're varying levels of sinner and saint, that you somehow understand something special about us, that you might make the next, logical successor for one of us… They're all quite right, to some level. You certainly are passionate. I could see you doing anything to uphold the mission of the Foundation. Anything at all.

You should have done it already, Everett. You should have found all thirteen of us, pulled out a gun, and shot us in the head. Don't pretend that you hadn't already considered it. I know that you've got plans for us, for each of us, that would be at least moderately successful. You'd probably have eliminated the bulk of them. Probably. Not me, though. Not that it matters now, anyway.

But now, it's too late. Far, far too late. We let things go on too long. Let them snowball. I don't doubt that you'll struggle to the very end. You strike me as the sort to, honestly. Admirable. One of the few admirable things about you, really.

Do you know when I realized I wasn't playing God, Everett? I'll tell you. It was when they wouldn't let me bring my son back. Do you know how long it took me to get to this point? This point in my life? I don't age, Mann. I may never die, if all things go well. I wanted a family, though… Silly of me, wasn't it? Wanting a family. I had one. They took them from me, though. One at a time. T.J. Elliot. Jack… Poor Jack.

When did you first figure it out, Everett? What we were really doing?

Heh. I suppose that makes sense. The Insurgency always was our biggest hole. Could never find a way to explain it away… Agatha tried a few times, but… Ahh, well. Makes sense, I suppose… And when did you find out that we were—

Really? Hmm… Well, it's too late for that to matter now. They've done it, whoever they are. Whatever we called forth through that blasted chink in the universe's armor. You want to know the best part, Doctor? I don't regret any of it.

None of it, Everett. Not that ridiculous lizard or its brood, not those little crabs that slice and cut like they're nothing, not the madmen or the demons or the cakes—the god damned cakes! We were trying to feed the world, Mann! We didn't realize what we were doing! We never realized what we were doing! NEVER!

We just… we didn't realize… We wanted to make the world better, and then… Things fell apart. Things always fall apart…

Yes, I know. I'm completely mad. We all were. We'd have to be, for what we did. But we were mad with a purpose. Creation… Blissful, glorious creation. We were God in the garden, Everett. And we wanted you to join us so badly. You had so many fantastic ideas… Why, the Thaumiel initiative you proposed was sheer brilliance…

But it's too late, Everett. Far too late. And now… Well, I know you keep the gun in your top, left hand drawer. If you don't mind? On your way out?

Thank you, my boy. And try to enjoy the last few moments you have. Rage, my boy! Rage against the dying of the lig—

Visuel brouillon pour la page d'image et de photographie de la commu' :

Ici, il est possible de poster et de partager avec la communauté vos photographies en rapport avec l'univers de la Fondation SCP d'un quelconque manière que ce soit si vous le désirez. Ces dernières seront donc libres de droits et potentiellement utilisables par des internautes.

Pour participer :

**Photographe :** [[*user VotrePseudo]]
**Lien :** URL
**Nom du lieu photographié** : Nom du lieu photographié
**Description :** N'importe quoi en rapport avec la photographie.
**Notes :** //Section éditable à souhait. Notez-y ce que vous voulez.// - [Votre Pseudo]
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License