Le dernier souffle

Devant une salle, noir, ce dresser un portrait d'une personne, la personne regarde en direction d'une porte dans la salle.
Je regardait la porte, elle était noir et un logo était inscrit dessus c'était trois flèche montrent le centre du logo il y a aussi des signe qui l'entourait avec pour possible d'intention de contenir le vide du centre.
Mais je recommence a regarder le portrait de la personne, elle est de peaux blanche, cheveux bouclé noir avec un sourire malsain au lèvres.
Est d'un coup ! Une porte s'ouvre, une personne portant un gilet par balle s'approche de la vitre dons la salle était équipé, il me regarde fixement, je peux apercevoir un Remington 870 dans sont dos.
La personne s'approche d'un microphone puis dit ceci: « Classe-E, comment vous sentez vous?
, Je répondit
- Mh… Je pourrais aller beaucoup mieux.
- Je comprend, que voyez vous dans la salle?
- Je voie : un portrait, une porte, une vitre et vous même.
- Mh… Je voie.
- Mais qui éte vous?
- Une personne.
- Ne pouvais vous pas donnez ample information.
- Je ne peux pas.
- Bien, mais donc, qu'es que je fait ici?
- *Il reste muet*
- Bien, partez ci vous ne pouvez pas dire ample choses.
- Non, il faut que je vous dise un truc, vous éte fou !
- Ceci est impossible!
- Mais pourtant ci !
- Prouvez le allor !
- Bah, toucher le "portrait", je le touche est ma main le transperce comme un objet qui a jamais existé est qui était que le pur fruit de mon imagination.
- Je rêve, ce n'est pas possible.
- Mais ci, d'ailleurs, vous allez bientôt mourir !
- Comment sa !
- Bah, vous allez mourir car aucune personne de se monde ne doit être comme vous, est je ne veux pas que sa se sache que j'ai raté ma mission, le chercheur, mort, mais bon autant vous tuer maintenant !!! Un gaz sort du sol de petit embout, le gaz me fait souffrir, jusqu'a ma mort.»

Mais bizarrement, je re ouvre mes yeux sur une chaise, avec une sorte d'appareille qui est sur mon crâne, les personnes en blouse blanche dit des choses : « Merde, que ce passe t'il, la machine, elle a bien fonctionner?
Oh !
Un signe la Classe-D, elle se réveille !
- Quoi? que ce passe t'il, je ne me sens pas bien.
- Ne vous inquiété pas Classe-D !
- Comment sa Classe-D, on me dit que je suis une Classe-E, que je suis fou, est je me fait gazer et on me dit de ne pas s'inquiété?
Mais vous éte malade vous !
- Calmer vous, ceci n'est que souvenir passer !
On vas vous interrogé un peux.
- Comment sa, moi j'ai pas consenti a sa !
- Mais bien sur que si, vous ne vous souvenez pas?
C'est normal, ce n'est pas grave.
- Euh, Ok…
- Bon vous allez vous levez et allez dos au mûr.
- Très bien.
- Mais quelle dommage vous nous avez bien servie Classe-D, pour ce test pour ma machine a cauchemar programmable !
Mais malheureusement, c'est la fin !
La personne en blouse blanche sort un pistolet de ça poche, et le pointe ma tempe, puis en un claquement de doigt !
Il tire et mon dernier souffle est émit.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License