Le Rouet

Objet # : SCP-XXX-FR

Niveau de menace : Jaune

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-XXX-FR doit être confiné dans une salle de 2*2*2m munie de cylindres remplaçables pouvant pivoter sur un axe. Lesdits cylindres devront être prélevés et détruits dans un acide sulfuré une fois qu'ils sont entourés de SCP-XXX-FR-1 (Addendum 2), soit de manière bi-hebdomadaire. Il doit toujours y avoir au moins deux cylindres situés à moins de 50cm du fuseau.

Description : SCP-XXX-FR est un rouet constitué d'ébène et d'os mesurant 1,35m de haut et 1,4m de long. Sa structure est semblable aux modèles communs mis à part que les jointures et axes sont en os humains. Des runes d'origine inconnues sont gravées dans le périmètre intérieur de la roue, équitablement répartis entre les quatorze rayons. La roue maintient une rotation de un (1) tour par minute (lors de la nuit le nombre de tours minutes peut augmenter jusqu'à [DONNÉES SUPPRIMÉES]). Le cycle de la roue est immuable, aucun objet ne semble pouvoir empêcher le mouvement sans se briser. La roue ne file rien sauf exceptions (voir Addendum 2). SCP-XXX-FR semble ignifugé et les rayures se réparent dans les 24 heures après le dégât.

Addendum 1 : L'objet semble accroître la vitesse moyenne de rotation de la roue lors des événements lunaires importants, tels que la pleine lune, la nouvelle lune et les éclipses lunaires.

Addendum 2 :Les cylindres sont régulièrement entourés de fils noirs (SCP-XXX-FR-1); leurs découverte s'est produite en 1943, lorsqu'un soldat allemand a été retrouvé démembré dans la cave d'un tzigane récemment expatrié. L'Allemand semblait avoir été partiellement phagocyté par une masse de fils. Une étude plus poussée a démontré que ces derniers étaient un mélange de lin, de cheveux et de [DONNÉES SUPPRIMÉES] et qu'ils se formaient deux fois par semaine, en deux bobines de dix mètres (le fil est sectionné).

Addendum 3 : Tests sur SCP-XXX-FR-1; un membre du personnel de Classe-D a été chargé de manipuler une bobine de fil, mais lorsqu'il essaya de nouer le premier nœud, un garrot se forma sur ses avants-bras l'empêchant de terminer son action. Craignant pour les mains du sujet, le chercheur posté dans la salle sectionna la base de la boucle. Aussitôt deux événements se produisirent: les mutilations subies par le Sujet se stoppèrent et le chercheur se vit sectionner les bras de la longueur qu'il avait ôté à la bobine. Un amnésique de classe B a été prescrit au classe-D. Le chercheur est mort le lendemain matin suite à [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Note : Plus d'expérimentations humaines, jusqu'à nouvel ordre. Priorité sur un moyen de détruire SCP-XXX-FR-1 -Dr Elyr

Addendum 4 : Des expériences plus poussées ont été exercées sur SCP-XXX-FR-1. Les conclusions sont que lesdits fils ne sont manipulables que par des humains, une machine agissant indépendamment d'un contrôle humain direct, une IA par exemple, est strictement incapable de sectionner ou même de nouer la cordelette.

Note : Que donnerait un habit en SCP-XXX-FR-1? -Dr Elyr

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License