Elle nous voit

Elle était là, elle nous observait. On ne voyait rien dans cette obscurité totale, dans ce terrible Néant. On ne voyait rien à part ces yeux. Elle nous suivait, nous fusillant du regard avec ses yeux bleu. Ils étaient bleu et petits, bien plus petits que ceux d'un être humains, et ces Iris…… Elles étaient noirs comme les ténèbres, comme les enfers. Les enfers se reflétait dans ses yeux, on pouvait voir une rétine rouge si on les observait longtemps.

Elle nous voyait, le lourd silence qui pesait dans la pièce me donner des frissons, il parlait pour nous comme si nous étions devenus des morts. Soudain, j'entendis des chuchotements…. C'était une voix de femme ayant environs la trentaines. Ces chuchotements résonnaient dans ma tête comme si ils voulaient me révélaient des secrets qui étaient enfouis depuis des millénaires dans un gouffre. Les chuchotements prenaient de l'ampleurs et, alors qu'ils arrêtaient, mon amis cria puis un bruit de coagulation ce fit entendre. je m'approchais du bruit et je le vit….. Il était en train de vomir du sang, recrachant des doigts et des yeux. Après plusieurs minutes en train de régurgiter des colonnes vertébrales et omoplates, il commença a faire un choses inimaginable, une chose que même le pire des psychopathe ne pouvait s'imaginer. Il était en train de cracher ses organes, commençant par le fois puis par les reins, il vomissait son estomac, ses poumons et, pour finir, son cœur qui était incrustée de doigts et de globes oculaires.

Les chuchotements avaient disparut, mais l'enfer n'était pas encore finis. Je ne voyais toujours rien dans cette obscurité totale, dans ce Néant. Et c'est là que je les revis, ses yeux. Elle me suivait, me fusillant du regard avec ses yeux. Cette fois c'était différents, ses yeux étaient devenues rouge….. Comme si le diable me regardait droit dans les yeux. On était tous les deux plongés dans un silence, il parlait pour nous deux…. Mais cette fois, je ne le savais pas encore mais j'était déjà mort. Un bruit sourd se fit entendre, je l'entendait mais il venait de ma tête. C'était les trompette de l'apocalypse, résonnant dans ma tête comme si j'était devenus le ciel. Elles étaient répétitifs et horrible. Soudain, le silence retombât, comme pour cacher un secret enfouis depuis des millénaires dans un gouffres. La porte s'ouvra et je put enfin sortir de cette pièce maudite. Quand je me suis retourner pour regarder à travers la vitre, il n'y avait plus rien à part le Néant, tout étaient devenus noir comme les ténèbres à l'intérieurs.

- Merci pour votre témoignage D-2589.

- De rien Docteur, tant que je ne revois plus ces yeux.

- Encore une question. Vous avez été blessé durant le test ?

- Non Docteur. Pourquoi cette question ?

- Vous avez du sang sur votre col.

- Je n'avez pas remarquer cette petite tache.

- D'accord, suivez les gardes vous allez retourner à vos dortoirs.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License