Dr Van Ees
notation: 0+x

Objet # : SCP-XXXX

Niveau de menace : Vert

Classe : Sûr

Procédures de confinement spéciales : Pour le stocker, le SCP-XXXX doit être confiné dans une boite hermétiquement fermé et placer horizontalement. EN AUCUN CAS LE PERSONNEL N'EST AUTORISE A PLACER LE SCP-XXXX VERTICALEMENT HORS DE SON CONTENANT CONTRE UNE SURFACE QUELCONQUE HORS D'UNE CELLULE DE CONFINEMENT. En cas d'expérience réalisé avec le SCP-XXXX, il doit être placé dans une cellule de confinement sous surveillance vidéo et audio. Une équipe d'intervention tactique armée doit être présent et prêt à intervenir si il est prévu d'activer le SCP-XXXX. Toute expérimentation doit faire l'objet d'une demande écrite soumis au directeur du site et se faire en présence du Dr Van Ees en charge du dossier de SCP-XXXX.

Description : Le SCP-XXXX est une porte de bois de chêne d'une dimension de 2,04 m de hauteur, de 0,73 me de largeur et de 0,33 m d'épaisseur. Cette porte cerclé de 29 rivets de fer, comportant en son centre une poignée de fer, un heurtoir en fer représentant une visage humain, une serrure et une poigné sur le coté droit. Il y a une clé ancienne dans le serrure qui ne peut être retirée.

Historique : SCP-XXXX a été retrouvé en Belgique dans un entrepôt désaffecter situé à ███████. Nous avons été alerté par l'agent de terrain N████ infiltré dans la police locale. D'après un témoin, trois civils âgé respectivement de 11, 14 et 15 ans sont rentrés par effraction dans l'usine abandonné où le SCP-XXXX à été découvert. Le témoin a alerté la police locale qui c'est rendu sur les lieux. Ceux ont découvert le civil de 11 ans en état de choc, couvert de sang face à la porte. Au pied de celle-ci, y avait un bras humains grossièrement sectionnés. Les deux agents sur place ont directement appelé des renforts. Voici le compte rendu qui a suivi entre le garçon est les policiers.

Policier n°1 : Petit, tu es blessé ?
Garçon : (pas de réponse, le garçon est immobile en position foetale)
Policier n°2 : Merde,… tu as vu tout ce sang ?
Policier n°1 : Petit,… répond moi,… est ce que tu es blessé ? >
Garçon : (Le garçon secoue négativement la tête)
Policier n°2 : Qu'est ce qu'il y a derrière cette porte ?
Policier n°1 : C'est pas le moment Kevin,… petit,… Qu'est ce qui s'est passé ?
Garçon : (le garçon secoue négativement la tête)
Policier n°2 : Il faudrait regardé derrière cette porte…
Garçon : (Le garçon se met à gémir en regardant le policier n°2
Policier n°1 : C'est pas une bonne idée.
Policier n°2 : Réfléchis, les deux autre gosses sont peut-être encore en vie derrière cette porte, couvre moi.
Garçon :* (Le garçon gémit plus fort et recommence à secouer négativement la tête)
Policier n°1 : Attend…
Policier n°2 : On a plus le temps (le policier n°2 ouvre la porte. D'après le policier n°1, celle-ci donne sur un couloir d'une vingtaine de mètres dont les murs sont faits de briques rouge, un tournant est visible au fond au couloir. A noter également que malgré une présence abondante de sang à l'extérieur du couloir à l'entré de la porte, passé celle-ci il n'y a pas de trace de sang)
Policier n°1 : Bordel Kevin, attend les renforts! Ils seront là d'ici quelques minutes…
Policier n°2 : Il y a pas de sang de ce coté ci… c'est pas normale… (le policier n°2 s'avance dans le couloir, son arme de service à la main)
Garçon : (A partir de ce moment, le garçon émet des sons gutturaux incompréhensible et tente de se dégager du policier n°1 qui le maintient dans ses bras)
Policier n°1 : Revient merde !
Policier n°2 : C'est qu'un couloir.(le policier n°2 va arriver au bouts du couloir. A ce qui semble quelque mètre, il s'arrête car il semble avoir entendu quelque chose après le tournant) … C'est quoi ce bruit? (le policier passe le tournant, pointant son arme de service devant lui, il se passe quelques secondes) PUTAIN DE BORDEL DE MERDE !!! (le policier n°2 crie en ouvrant 3 fois le feu avec son arme de service. La porte se referme brusquement et le policer n° 1 déclare qu'a partir du moment où la porte s'est refermé, il n'entendit plus son collègue tirer et crier. A se moment, les renforts de police sont arrivé sur place et notre agent de terrain a été alerté de l'incident.)

La fondation a repris l'affaire quelque heures après l'incident. Le policier n°1 et le garçon sont interné dans une hôpital sous notre contrôle. Le garçon n'a pas quitter son mutisme et le policier n°1 souffre de grave paranoïa.

Le site fût sécurisé par une équipe d'intervention mobile. Un périmètre de sécurité a été placer autour du bâtiment. La raison officiel invoquer au public étant une contamination à une produit chimique dangereux. Les victimes sont officiellement mort d'une contamination du à une exposition à ce produit. Les habitations ont été évacué sur un périmètre de 300 mètres autour de l'usine. La construction d'une cellule de confinement temporaire ainsi que l'aménagement de divers équipement à permis le commencement de la première phase d'expérimentations.

Rapport d'expérimentation : première phase sur place :

__Test 1 : Première observation de ce qu'il y a derrière la porte - ██/██/2016

Procédure : Un membre du personnel de classe D nommé sujet pénètre à l'intérieur de la cellule de confinement temporaire. Il n'est pas au courant des événements qui se sont produits. Ce qui se passe est visible au travers d'une vitre pare-balle et enregistrer par une camera. L'équipe d'intervention tactique est présente devant l'entré de la cellule. L'expérience s'effectue sous les directives du Dr Van Ees.

Dr Van Ees : Bien, nous allons commencer. Veillez avancer vers la porte et l'ouvrir s'il vous plait.
Sujet : (Le sujet s'exécute, mais la porte ne s'ouvre pas) Je pense qu'elle est fermé, j'essaie de tourner la clé ?
Dr Van Ees : S'il vous plait oui.
** Sujet :(Le sujet tourne la clé et ouvre la porte. La porte s'ouvre sur un couloir d'une trentaine de mètres dont les murs sont recouvert de papier mural à motif floral, un tournant est visible au fond au couloir) Voila, c'est fait.
Dr Van Ees :** (A l'équipe "Ca ne correspond pas…") Bien, sujet retirer la clé s'il vous plait.
** Sujet :** (Le sujet tire une première fois, semble étonné, et retire une seconde fois plus fort sans succès) Je… Je n'y arrive pas.
Dr Van Ees : Ce n'est rien. Je vais vous demander d'avancer dans ce couloir et de nous prévenir si vous constater quelque chose qui vous semble anormal.
** Sujet :** A part de me retrouver ici ?
Dr Van Ees : Sujet je vous demanderais de nous épargner vos sarcasmes et de vous exécuter.
** Sujet :** Ho ça va, (le sujet rentre dans le couloir et s'avance lentement)
Dr Van Ees : Tout ce passe bien ?
** Sujet :** Impec! (le sujet s'arrête à mi-chemin du bout du couloir)
Dr Van Ees : Sujet ? Que se passe t'il ?
** Sujet :** Rien,… Ce doit être mon imagination.
Dr Van Ees : Dites moi, s'il vous plait.
** Sujet :** J'ai cru entendre un bruit. Je dois continuer
Dr Van Ees : Oui, vous devez aller au bout de ce couloir si vous voulez gagner votre liberté.
** Sujet :** Qu'est ce qu'il y a au bout ?
Dr Van Ees : Ne posez pas de questions et avancer s'il vous plait.
** Sujet :** Vous en savez rien hein ?
Dr Van Ees : Je vous ai dit d'avancer. A moins que vous préfériez rester enfermer à vie ?
** Sujet :** (Le sujet grommèle quelque chose d'incompréhensible)
Dr Van Ees : Qu'avez vous dit ?
** Sujet:** Rien,… j'y vais (le Sujet s'avance doucement vers le bout du couloirs. à plus ou moins 5 mètres du tournant le sujet s'arrête de nouveau. Un bruit semblable à une grognement se fait entendre). Vous avez entendu ? Vous avez entendu cette fois.
Dr Van Ees : (A l'équipe "équipe d'intervention tenez vous prêt") Vous voyez quelque chose Sujet ?
** Sujet :** … (le sujet reste immobile et silencieux quand un grognement plus fort ce fais entendre) Ho mon dieu,… (le sujet fait demi tour et cours vers la porte. Celle-ci se ferme brusquement avant que le sujet ne sois ressortis du couloir)
Dr Van Ees : EQUIPE D'INTERVENTION EN POSITION! VITE! ON PASSE EN NIVEAU D'ALERTE 2. (l'équipe d'intervention tactique se met en position devant l'entrée de la cellule de confinement. Deux minutes passent sans que rien ne se produise). Capitaine, je veut que vous rentriez pour ouvrir la porte.
Capitaine de l'équipe d'intervention : Monsieur c'est trop risqué… Imaginer qu'une brèche se pro…
Dr Van Ees : Je suis conscient des risques et j'en assume l'entière responsabilité
Capitaine de l'équipe d'intervention : A vos ordres. En avant.(l'équipe d'intervention tactique rentre dans la cellule de confinement. Le capitaine ouvre la porte qui s'ouvre sur un couloir qui fait approximativement une quinzaine de mètre et qui semble être taillé grossièrement dans du grès.
Dr Van Ees : Refermez la porte et verrouiller là. Nous mettons fin à l'expérience.

**

Conclusions : Le membre du personnel de classe D est considérer comme définitivement perdu. La porte semble s'ouvrir à chaque fois sur un couloir différent. Nous ne savons pas si ces couloirs existe sur terre, dans une autre dimension ou ailleurs. Rien n'explique la fermeture de la porte. Nous ne savons pas si les grognement entendus et enregistrer proviennent du couloir en lui-même ou d'une entité. D'autres de test sont nécessaires.

Test 2 : Tentative de maintenir la porte ouverte- ██/██/2016

Procédure : Deux membre du personnel de classe D nommé respectivement Sujet 1 et Sujet 2 rentrent dans la cellule de confinement temporaire. Il ne connaissent pas les capacité de SCP-XXXX. Ce qui se passe est visible au travers d'une vitre pare-balle et enregistrer par une camera. L'équipe d'intervention tactique est présente devant l'entré de la cellule. Le Sujet 2 à pour l'expérience une camera équipé d'une lampe qui transmet directement l'image sur un boitier qui l'enregistre. En cas d'intrusion d'entité, la cellule de confinement temporaire à été équipé de lance-flamme. L'expérience s'effectue sous les directives du Dr Van Ees.

Dr Van Ees : Messieurs, nous allons commencer. Sujet 1, tournez la clé dans la serrure et ouvrez la porte s'il vous plaît.
Sujet 2 : Et moi je fais quoi ?
Sujet 1 : (Le sujet ouvre la porte. On peut voir un couloir long d'approximativement 25 mètres au mur tapissé de lambris.) Je m'attendais pas à ça…
Sujet 2 : Une seconde, vous dites que la porte risque de se fermer sur moi pendant que je suis dans ce couloir? JE REFUSE D'Y ALLER, VOUS M'ENTENDEZ ?!
Sujet 2 : NON, JE VEUX PAS Y ALLER, VOUS POUVEZ PAS ME FORCER!
Sujet 2 : ET POURQUOI C'EST MOI QUI DOIT Y ALLER ET PAS L'AUTRE?! HEIN ?! C'EST INJUSTE. (Le Sujet 2 semble pris de panique. Il se met à pleurer.)
Sujet 1 : Couard…
Sujet 2 : ET ARRETER DE M'APPELER COMME CA !!! JE M'APPELLE M█████ !
Sujet 2 : Mais,… Mais,…
Sujet 2 : Oui, mais qu'est ce … Qu'est ce qu'il y a au bout du couloir?
Sujet 2 : Vous me le jurer ?
Sujet 1 : C'est pas trop tôt..
Sujet 2 : J'ai peur…
Sujet 1 : Qu'est ce que j'ai l'air de faire a votre avis ? D'toute façon elle à rien votre por..
Sujet 2 : HAAAA (le Sujet 2 est arriver au bout du couloir et semble avoir vu quelque chose. On ne voit rien sur l'image du moniteur excepté une ombre floue. Il fais demi-tour en courant.
Sujet 1 : MAIS QU'EST CE QUE… (La porte semble vouloir se fermer. Le Sujet 1 la retient à bout de bras mais elle se referme lentement)
Sujet 2 : AU SECOURS !!! (un grognement se fais entendre)
Sujet 1 : (Cri de douleur du Sujet 1) LA PORTE! ELLE,… (Cri de douleur) ELLE SE REFERME, JE SAIS PAS L'ARRÊTER! (Le sujet 1 à le dos contre le chambranle. Les os de ses bras semblent sur le point de craquer. Le Sujet 2 est a approximativement 7 mètres de la porte. Une créature humanoïde est visible au bout du couloir(voir description SCP XXXX-1))
Sujet 1 : (hurlement de douleur)
Sujet 2 : NON, PITIE NO… (Les bras du Sujet un ont craqué. La porte s'est refermé en sectionnant grossièrement le corps du Sujet 1 en deux.)
Capitaine de l'équipe d'intervention : Docteur…. Quelle sont vos instructions ? Voulez vous que nous ouvrions la porte ?
Conclusions : Le Sujet 1 est décéder des suites de l'expériences et le Sujet 2 est considérer comme définitivement perdu. Nous avons confirmation que le SCP XXXX mènent à chaque fois à un couloir différent. Une entité hostile nommé SCP XXXX-1 semble présent à chaque fois dans le couloir (sa description est disponible ci-joint).

Rapport d'expérimentation : deuxième phase :

Test 3 : Enlèvement de la porte- ██/██/2016

Procédure : Cinq membres du personnel de classe D nommé respectivement Ouvrier 1, Ouvrier 2, Soldat 1, Soldat 2 et Soldat 3 rentrent dans la cellule de confinement temporaire. Ouvrier 1 et 2 vont devoir démonter la porte après avoir installer au dessus de celles-ci une plaque d'acier de 15 cm d'épaisseurs qui s'abattra sur l'ouverture une fois la porte défaite Ils disposent des outils nécessaire pour réaliser leur objectif. Nous supposons qu'une fois la porte enlever, nous pourrions maintenir l'ouverture ouverte. Soldat 1, 2 et 3 sont d'anciens soldats. Ils seront armés de P90 et de deux grenades a fragmentations ainsi qu'une grenade incendiaire et seront chargé d'assurer la sécurité d'Ouvrier 1 et 2. Chacun des membres du personnel de classe D auront en plus un gilet pare-balle. L'équipe d'intervention tactique est présente devant l'entré de la cellule. En raison des gros risque de l'expérience, des charges explosives ont été placé dans le bâtiment en cas de Brèche. La cellule de confinement temporaire à été équipé d'une charge à fragmentation pour dissuader toute rébellion. L'expérience s'effectue sous les directives du Dr Van Ees.

Dr Van Ees : L'expérience commence. Soldats, vous avez devant vous trois caisses. Dedans vous avez des P90 et des grenades. Equiper vous en. Si vous faites la moindre action que nous pourrions juger agressive. Vous serez abattu directement par une charge à fragmentation. Est-ce bien clair ?

Soldat 2 : Oui monsieur, très clair.

Dr Van Ees : Parfait (Soldat 1, 2 et 3 s'équipe de leurs armes.

Soldat 3 : Et maintenant ?

Dr Van Ees : Maintenant, Ouvrier 1 et 2, vous allez placer la plaque métallique comme sur le plan que nous vous avons montrer avant votre entré dans cette pièce.

Ouvrier 2 : Ok, on s'y met. (les Ouvriers se mettent au travail. Au bout de 33 min, le dispositif est en place. La plaque métallique est fixé au dessus de la porte. Les supports latéraux métalliques qui maintenaient la porte contre le mur. Il reste uniquement le support supérieur métallique)

Ouvrier 1 : Voila, on est prêt.

Dr Van Ees : Très bien, Soldats, mettez vous en position défensive devant la porte Préparez vous a tirer si vous voyez quelque chose dans le couloir qu'il y a derrière. Ouvriers, Faite moi sauter cette plaque métallique. (a l'équipe) "Equipe d'intervention tenez vous prêt." (Ouvrier 1 va utiliser un pied de biche et attend le signal des soldats.)

Soldat 1 : Nous somme en position. Allez-y

Ouvrier 1 : J'y suis presque… (le support supérieur lâche et la porte tombe brusquement sur Ouvrier 1 tandis que la plaque métallique tombe comme prévue. On distingue sur les images de la caméra que derrière la porte il y à un mur lisse) MERDE! Aidez moi à me dégager…

Soldats 2 : J'ai rêvez ou ???

Soldats 3 : Il y avait pas de couloir… (Ouvrier 2 aide Ouvrier 1 à se dégagerez redressant la porte.

Dr Van Ees : Ce n'est pas ce qui était prévu… L'expérience est finis. Préparer le transfert de cette porte.
Conclusions : Il semblerait contre toutes attentes que SCP XXXX n'est pas le couloir comme nous le pensions précédemment mais bien la porte. J'ai demandé le transfert de celle -ci. Le personnel de classe d'utilisé pour l'expérience sera réutilisé pour d'autre expérience. Nous pouvons déménager le site et mettre fin à l'évacuation de la zone.

Rapport d'expérimentation : deuxième phase :

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License