SCP-106-FR

Objet # : SCP-106-FR

Niveau de Menace : Orange

Classe : Keter.

Procédure de Confinements Spéciales : SCP-106-FR ne peut avoir de confinement spécifique, dû à ses capacités instable. Une unité spéciale a été créée par la Fondation pour la recherche, la localisation, et la capture de SCP-106-FR. Suite à la capture de SCP-106-FR par L’Unité Delta Wolf, il sera contenu dans une chambre de confinement standard, jusqu’à ce qu’il disparaisse et que la localisation reprenne pour l’Unité. Deux ( 2 ) gardes armé sont positionnés devant l’entrée de la zone de confinement et devront arrêter toute personne essayant de pénétré. L’usage de la force est autorisé.
En aucun cas une personne ne doit pénétrer dans la chambre, sans quoi il sera abattu si nécessaire. Seul le personnel de niveau 3 au minimum est autorisé à demander une requête pour étudier le sujet. Une autorisation spéciale signée par deux ( 2 ) membres du Conseil 05 est requise.
Si dans le scénario qu’une personne utilise SCP-106-FR pour acheter une propriété quelconque selon l’édition dans l’enceinte, cette personne sera arrêtée et exécutée. L’effet causé devra être géré le plus efficacement possible jusqu’à ce que SCP-106-FR disparaisse.

Description : SCP-106-FR ressemble à un jeu de Monopoly ordinaire, son aspect physique est toujours dans un état irréprochable, quelques soit son édition. Il contient toujours la notice et tout le matérielles requis pour jouer. Les chercheurs ont noté que la notice ne possède rien de particulier en dehors des indications pour jouer. SCP-106-FR rend chaque achat dans le jeu réel, en outre, acheter une propriété dans le jeu fera de l’acheteur le propriétaire légale du sujet de l’achat dans le monde réelle, toute la population mondiale verra l’acheteur comme le propriétaire.
Si on en croit la population de la journée du 25 février 19**, l’enfant nommé [DONNÉES SUPPRIMÉES] fut propriétaire de l’Allemagne après son acquisition dans l’édition Euro qu’aurait pris forme SCP-106-FR. Cette journée a été naturellement effacée des souvenirs du monde après que l’Unité Delta Wolf localisa et captura SCP-106-FR, après un délai de douze ( 12 ) heures exactement.
Si on croit cette journée, SCP-106-FR doit continuellement être utilisé. Dans un délai de dix ( 10 ) heures, il émettra un bourdonnement qui déstabilisera les appareils électronique. Deux ( 2 ) heures après, SCP-106-FR disparaitra, faisant également disparaitre les évènements qu’il a pu causer. Si on en croit l’Unité, le SCP-106-FR changera d’édition après chaque disparition, rendant la localisation plus difficile. L’Unité mes en moyenne deux ( 2 ) jours pour retrouver SCP-106-FR, pour cause, SCP-106-FR se téléporte toujours dans un lieu où il peut être le plus utiliser, notamment dans la chambre d’un enfant ou dans une garderie. Un délai long et dangereux vu les effets que peut avoir ce dernier.
A ce jour, plusieurs éditions ont pu être classifiées, la première étant l’édition standard, et la dernière l’édition Empire. Il est à noter que les éditions ont régulièrement fait leurs retours, ainsi, le cycle n’est jamais fini.
Des exemples d’évènements ont été notés depuis la première apparition de SCP-106-FR, soit en [DONNÉES SUPPRIMÉES] :
- Une petite fille de huit ( 8 ) ans environs vivant à Glasgow en Écosse a été propriétaire de la firme Intel après à en avoir fait l’acquisition dans l’édition Empire. Son compte en banque personnelle c’est élevé à plus 4 millions de livres sterling ( plus de 5 millions d’euros ) en seulement 5 heures. La Fondation a œuvré pour réattribué l’argent au propriétaire.

- L’homme politique [DONNÉES SUPPRIMÉES] a été propriétaire de plus de la moitié de l’Europe en jouant à l’édition Euro. Cette acquisition a eu pour cause une augmentation de la popularité de ce dernier. Tout porte à croire qu’il a pris conscience des effets de SCP-106-FR. Après la localisation de SCP-106-FR, l’Unité a injecté un amnésique de classe B au sujet. Il fut arrêté et emprisonné clament son innocence. La demande de libération a été rejetée, la Fondation a prétendu à une disparition lors d’un voyage d’affaire.

- Un adolescent de seize ( 16 ) ans fut propriétaire de l’intégralité du commerce du jeu vidéo dans le monde après avoir fait l’acquisition du stand de jeux vidéo dans l’édition Junior. Les PDG de Sony, Microsoft et Nintendo sont venu en personne le salué après avoir clamé qu’il était le précurseur du jeu vidéo. Il est à noter que le jeune adolescent a été quelque peu violent lors de la capture de SCP-106-FR par l’Unité, selon lui ce fut « la meilleure chose de sa vie ».

- La petite sœur de ce dernier est quant à elle devenue la propriétaire de tous les parcs d’attractions connu à ce jour en acheter le manège dans cette même édition. Disneyland avait prévus de faire en film sur sa biographie.

Addendum : Il a fallu noter les effets de SCP-106-FR dans les registres, pour ainsi contrer ses effets sur la Fondation, les membres eux-mêmes pourraient voir l’acheteur comme le propriétaire et sans pouvoir avoir l’initiative d’agir contre SCP-106-FR.
Le Dr.T a proposé d’utiliser l’édition Euro lors de sa capture afin d’améliorer les conditions économique, politique, ou social. La demande vu rejetée, la raison est que la Fondation craint une déstabilisation dans l’Europe. Le Dr.T fut écarté de l’étude de SCP-106-FR.
Le Dr.E a proposé de jouer à SCP-106-FR, sans faire un achat. Le but étant que plusieurs personnes de classe D joue chacun leurs tours sans acheter afin de conserver SCP-106-FR dans la chambre de confinement. Malheureusement SCP-106-FR a causé une brèche de confinement après un certain temps sans achat.
A la demande de plusieurs membres de niveau 3, il a été demandait d’utiliser SCP-106-FR pour acquérir une firme, et ainsi faire profit de l’argent auprès de la Fondation. Cette demande vu rejetée immédiatement. La Fondation n’utilise jamais un SCP ( Keter de plus ) à des fins aussi personnelles.
Un des agents chargé de la sécurité de la chambre a tenté d’abimer SCP-106-FR avec un briquet et de l’allume feu. Après n’avoir causé aucun effet de dégradation sur SCP-106-FR, l’agent fut devenue officiellement la propriété d’un certain [DONNÉES SUPPRIMÉES], ce dernier a réclamé l’agent comme étant son « esclave de sécurité ». Il est donc à noter que mettre une personne dangereuse en tant que propriété est un moyen de défense de la part de SCP-106-FR.
Les disparitions fréquente de SCP-106-FR rendent sont études très difficiles pour les chercheurs, le responsable en chef demande d’augmenter les effectifs pour des analyses plus rapides et plus efficaces. Cette demande est en attente.

Note :
- Si on en croit sa capacité infinie à acquérir quelque chose, l’utilisation pourrait être bénéfique pour la Fondation. Après tout, si nous pouvons faire du profit, pourquoi pas ? Dr.J
- Vous vous rendez compte ? Vous voulez utiliser un SCP aussi dangereux uniquement pour voir votre salaire augmenter, non ? La Fondation n’acceptera jamais une telle proposition. Dr.E

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License