Dr Nebular
notation: 0+x

Objet # : SCP-XXX-FR

Niveau de menace : Jaune

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-XXX-FR-1 doit être conservé dans une casier de confinement standard du site-26 fermé à clé. L’accès à l’objet ne pourra se faire qu’avec l’autorisation d’un membre du personnel de classe C dans le but d’effectuer des tests.
Le légataire de l’objet anormal et sa famille doivent être assignés dans une résidence à proximité du site-26 jusqu’à la fin définitive des périodes de tests. Après quoi, des amnésiques de classe C leur seront administrés, et ils pourront rentrer chez eux. L’objet anormal restera entre les mains de la Fondation. La résidence sera entièrement prise en charge par la Fondation et des vivres seront fournies à la famille. Une histoire de voyage à l’étranger sera inventée afin de ne pas émettre de soupçons dans les milieux scolaire et professionnel de la famille.

Description : SCP-XXX-FR-1 est une montre à quartz analogique de marque Festina, modèle Multi-Function F16290/5. Le bracelet est en acier inoxydable, et le cadran mesure 44 millimètres de diamètre. Cette montre possède des aiguilles indiquant l’heure et les minutes, une trotteuse indiquant les secondes, ainsi que des complications indiquant l’heure, le mois et les jours du mois et de la semaine. Les aiguilles et les complications de la montre sont arrêtées sur la date du 8 Août à 15h22. La trotteuse est arrêtée sur 12. Changer les piles de la montre ne semble pas la faire fonctionner à nouveau correctement. La couronne permettant de régler les aiguilles et les complications fonctionne encore, il semble cependant être impossible de régler les aiguilles et les complications sur une date et une heure antérieures au 8 Août à 15h22 et ultérieures au 19 Août à 10h30. SCP-XXX-FR-1 appartenait auparavant à M. ███████ Tournel jusqu'à son décès le 8 Août 20██ à 15h22. Après cela, SCP-XXX-FR-1 fut légué à l'un de ses petit-fils, ████-█████████, accompagné d’une lettre (Voir Addendum XXX-FR-C), jusqu'à sa récupération par la Fondation (Voir Addendum XXX-FR-A). SCP-XXX-FR-1 ne possédait apparement pas ses effets anormaux avant le décès de M. Tournel.

Le premier effet anormal de l’objet se déclenche lorsque le légataire met SCP-XXX-FR-1 à son poignet. A ce moment, la température corporelle du porteur de la montre chute au même niveau que la température ambiante. La température corporelle du porteur remonte immédiatement à 37 degrés Celsius lorsque celui-ci retire SCP-XXX-FR-1 de son poignet. Les autres effets anormaux de l'objet se déclenchent lorsque le porteur de la montre fait tourner la couronne en avant ou en arrière. En faisant cela, les aiguilles et les complications de la montre se règlent sur différentes dates et heures précises, qui détermineront les autres effets anormaux qui s'activeront lorsque le porteur de la montre appuiera sur la couronne (Voir addendum XXX-FR-B). Ces effets comprennent des hallucinations multi-sensorielles pour le porteur de la montre ainsi qu’un changement de couleur et de teinte des yeux de ce dernier. Un personnage récurrent apparaît dans ces hallucinations, désigné par SCP-XXX-FR-2, qui est une petite volute de fumée blanche pouvant converser avec le porteur de SCP-XXX-FR-1 à travers les hallucinations de ce dernier. Le légataire de la montre affirme avoir reconnu la voix émanant de SCP-XXX-FR-2 comme étant celle de son grand-père décédé, c'est-à-dire M. Tournel. Lorsqu’un effet anormal se déclenche, la trotteuse se remet en marche dans le sens horaire à un rythme très lent (10 minutes pour faire un tour complet). Après avoir fait un tour complet, les effets anormaux s’arrêtent et les aiguilles et les complications se règlent à nouveau automatiquement sur le 8 Août à 15h22. Un effet anormal dure donc 10 minutes.

Lorsque une personne autre que le légataire de l’objet et complètement étrangère à la famille de M. Tournel tente de mettre la montre à son poignet ou de régler ses aiguilles, la température de SCP-XXX-FR-1 chute à une température mesurée comme très proche de -273,15 degrés Celsius, c’est-à-dire du zéro absolu, forçant la personne en question à retirer ou lâcher la montre. Si une personne autre que le légataire de l’objet mais faisant tout de même partie de la famille de M. Tournel tente de mettre la montre à son poignet ou de régler ses aiguilles, aucun effet anormal ne semble se déclencher.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License