L"encastre trucs" du Dr Hinault
Nouvelle sandbox
notation: 0+x

Objet # : SCP-XXX-FR

Niveau de Menace : Blanc

Classe : Sûr

Machine.jpg

SCP-XXX-FR après une restauration partielle

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-XXX-FR doit être confiné dans une pièce de 3 x 3 x 3 mètres munie d'une porte blindée à ouverture magnétique situé dans l’Unité de Confinement des objets anormaux numéro XXX, localisé au Site-Aleph. Un (1) garde armés doit être présent pour assurer le bon déroulement des tests. Cela inclut notamment une fouille corporelle. Le but principal de cette procédure est d'empêcher l'utilisation de SCP-XXX-FR.

Les sujets psychologiquement sains employés lors des tests doivent être éliminés, excepté lorsque leur maintien en vie est nécessaire et autorisé.
Seul les membre du personnel possédant une accréditation de niveau deux (2) ou supérieure sont autorisés à pénétrer dans la pièce où est stocké SCP-XXX-FR-1.

SCP-XXX-FR-2 doit être stocké dans un coffre différent de celui où est contenu le Document-XXX-FR. Ces deux objets sont confinés au même endroit que SCP-XXX-FR-1 soit dans l’Unité de Confinement des objets anormaux numéro XXX, localisé au Site-Aleph.

Il est nécessaire de posséder une autorisation du chercheur en chef, actuellement le Dr Yumaq, pour être
autorisé à effectuer des tests incluant SCP-XXX-FR. Ces tests devront être fait sous la surveillance d’un (1) garde armé possédant les clés du coffre où est stocké SCP-XXX-FR-1. Celui-ci supervisera l’opération pour éviter une utilisation erronée ou non-productive de l’objet.

Le Document-XXX-FR doit être stocké dans une boîte sous vide destinée à conserver l'objet de l'humidité ainsi que d'autres facteurs extérieurs pouvant avoir un effet néfaste sur sa conservation. Le personnel n'est pas autorisé à manipuler l’objet pour les raisons évoquées plus haut, et cela, qu'importe son accréditation. La lecture de celui-ci est cependant disponible sous format numérique pour les membres du personnel le demandant, et dont l’accréditation est nécessaire pour connaître l’existence de SCP-XXX-FR.

Description : SCP-XXX-FR-1 est une machine à laver de technologie et de design semblable à un appareil du début du 21e siècle bien qu’elle fût retrouvée en 1703. Malgré que sa conservation au cours du temps fut exceptionnelle, l'objet ne peut plus assurer la fonction de base que sa forme laisse suggérer. L’objet est totalement creux et ne semble donc pas posséder ni circuits électriques, ni composants classiques. Cependant, SCP-XXX-FR-1 ne nécessite ni eau, ni électricité pour fonctionner. On remarque également que l'objet semble être capable de détecter un papier de SCP-XXX-FR-2 lorsque celui-ci est placé dans son tambour. Le mouvement habituellement rotatif d'une machine à laver classique est remplacé ici par un mouvement horizontal et vertical sans constante ni schéma pré-établi

SCP-XXX-FR-2 est une petite boîte en bois de dimension 30 x 20 x 30 centimètres présentant des inscriptions semblables à celle d'une lessive classique. Toutefois, celles-ci sont hors contexte vu que la boîte ne comporte que de petits papiers vierges de tailles variables, mais n'excédant pas dix (10) centimètres. La composition de ces papiers est actuellement inconnue, mais ils semblent être majoritairement composés de bois de saule, soit le bois composant la boîte dans laquelle ces papiers sont présents. Il reste à ce jour vingt-trois (23) papiers vierges. Huit (8) furent utilisés lors de tests sur SCP-XXX-FR-1 ; un nombre actuellement inconnu furent utilisés lors d’utilisations antérieurs à la découverte de SCP-XXX-FR-1 et seize (16) furent rendus inutilisables avec le temps. SCP-XXX-FR-2 contenait donc originellement plus de quarante-sept (47) papiers.

SCP-XXX-FR-1 entre en état actif lorsqu'un papier contenu dans SCP-XXX-FR-2 présentant l'ADN d'un individu est mis dans le tambour de la machine. Deux cas de figures se présentent alors :

Dans le cas d'un sujet psychologiquement déficient, il (le sujet) entrera dans un état relativement semblable à un coma artificiel et cela dix (10) secondes environ après la mise en marche de SCP-XXX-FR-1 qui émettra alors un bruit identique à celui d'une machine à laver classique pendant une (1) heure. Au terme de cette heure, la machine cessera toute activité et le papier à l'intérieur du tambour de SCP-XXX-FR-1 se teintera de noir. Le sujet se réveillera alors et sera débarrassé de son trouble psychologique.

Dans le cas où l'ADN d'un sujet sain est présenté à la machine, celle-ci adoptera le même comportement que précédemment, exception faite du papier qui se teintera de bleu. Le sujet se réveillera alors et sera dépourvu de ce que la théorie de Freud appelle le moi et le surmoi. Le sujet succombera alors à ses pulsions et instincts primaires sans aucune notion de bien ou du mal ainsi que des normes sociales. Se référer aux Procédures de Confinement Spéciales dans ce cas de figure.

Le Document-XXX-FR est un carnet semblant appartenir au gourou de la secte de discordianisme Palindro Shimaré. Son état de conservation relativement faible ne permet pas de comprendre l'intégralité de l'historique de l'objet, mais les informations lisibles sur le carnet sont actuellement la plus grande source d'informations sur SCP-XXX-FR-1. Il fut découvert en 1925 dans les ruines de la secte de discordianisme situé en Ardêche, plus précisément dans les vestiges d'un ancien autel situé dans la ville de Le Puy-en-Velay, soit au même emplacement que SCP-XXX-FR. La lecture de ce carnet n'est disponible que sous format numérique : se référer aux Procédures de Confinement Spéciales. Conformément auxdites Procédures, si vous êtes habilité à lire ce document, veuillez cliquer ici. Dans le cas contraire, veuillez vous référer au chef du projet ou à votre supérieur hiérarchique.

Là il y a normalement un lien externe mais comme on est sur ma sandbox, c’est l’onglet “Rapports en cours 2 (suite) : ”.(comment casser le RP en une phrase)

Addendum : Les tests suivants ont été réalisés avant la traduction du Document-XXX-FR et sont donc relativement semblables aux tests décrit dans le carnet. Si d’autres tests doivent être réalisés, se référer aux Procédures de Confinement Spéciales.

Test XXX-FR-001 :
Sujet : Classe-D ayant une dépendance récente au tabac.
Résultat : Papier bleu, sujet éliminé.
Conclusion : Les dépendances légères ne peuvent être soignées par SCP-XXX-FR-1.

Test XXX-FR-002 :
Sujet : Classe-D ayant une dépendance extrêmement prononcé pour le tabac.
Résultat : Papier noir.
Conclusion : Les dépendances sévères peuvent être guéries par SCP-XXX-FR-1.

Test XXX-FR-003 :
Sujet : Classe-D schizophrène.
Résultat : Papier noir.
Conclusion : La schizophrénie peut être soignée par SCP-XXX-FR-1.

Test XXX-FR-004 :
Sujet : Un Classe-D vétéran de la guerre présentant diverses blessures et cicatrices ainsi qu'un cancer du poumon et une légère fièvre.
Résultat : Papier bleu, sujet éliminé.
Conclusion : Les blessures et les maladies non psychologique ne peuvent être soignés par SCP-XXX-1-FR.

Test XXX-FR-005 :
Sujet : Classe-D ayant le vertige depuis trois (3) mois.
Résultat : Papier bleu, sujet éliminé.
Conclusion : Les phobies légères ne peuvent être soignés par SCP-XXX-FR-1.

Test XXX-FR-006 :
Sujet : Classe-D atteint de claustrophobie extrêmement prononcé.
Résultat : Papier bleu, sujet éliminé.
Conclusion : Les phobies ne peuvent être soignées par SCP-XXX-FR-1.

Test XXX-FR-007 :
Sujet : Classe-D dépressif et suicidaire.
Résultat : Papier noir.
Conclusion : Une dépression extrême peut être soignée par SCP-XXX-FR-1.

Test XXX-FR-008 :
Sujet : Classe-D ayant un QI de 69 (bas).
Résultat : Papier bleu, sujet questionné puis éliminé.
Conclusion : Une faible intelligence n'est pas considérée comme un mal pour SCP-XXX-FR-1.

Test XXX-FR-009 :
Sujet : Classe-D décédé.
Résultat : Papier vierge réutilisable, le sang dont était imbibé le papier s'est évaporé pendant le processus.
Conclusion : Un sujet mort n'est pas affecté par SCP-XXX-FR-1.

Test XXX-FR-010 :
Sujet : Classe-D tué 3 secondes avant l’arrêt de la machine
Résultat : Papier vierge réutilisable, le cheveu présent sur le papier a brûlé en moins d’une seconde.
Conclusion : La mort d'un sujet pendant la mise en marche de la machine se concluera toujours par la perte de l'ADN présent sur le papier devenant ainsi réutilisable pour de plus ample expériences.

Test XXX-FR-011 :
Sujet : Deux classes D sains d’esprit.
Résultat : Aucune réaction de SCP-XXX-01-FR, papier inutilisable.
Conclusion : Deux ADN ne peuvent être présent sur un papier.

Test XXX-FR-012 :
Sujet : Classe-D dépressif et suicidaire. On utilisa un demi-papier pendant l’expérience.
Résultat : Aucune réaction de la machine, papier inutilisable.
Conclusion : Un demi-papier ne peut être utilisé sur SCP-XXX-FR-1.

Test XXX-FR-013 :
Sujet : Classe-D dépressif et suicidaire. On utilisa pendant l’expérience une feuille A4.
Résultat : Aucune réaction de la machine, papier froissé et sale.
Conclusion : Seul les papiers contenus dans dans SCP-XXX-FR-2 peuvent être utilisés sur SCP-XXX-FR-1.

Test XXX-FR-014 :
Sujet : Classe-D dépressif et suicidaire ingurgitant un papier et mettant sa tête dans la machine. Deux gardes étaient chargés de le tenir.
Résultat : Un Classe-D guéri de sa dépression mais présentant des lésions internes et externes et des maux de têtes intempestif.
Conclusion : SCP XXX-FR-1 peut détecter un papier dans l’organisme .

Test XXX-FR-015 :
Sujet : Un Cricetinae1suicidaire.
Résultat : Le Cricetinae est mort de vieillesse cinq (ans) plus tard sans tenter une seule fois de se suicider.
Conclusion : SCP XXX-FR-1 peut soigner les animaux.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License