Docteur Noximillien, étude 4

Dossier ENGRENAGE : SCP 871 : La Peste Métallique : « Je ne pense que le mot « maladie » serait approprié, celui d'évolution serait plus juste. »

Je crois que c’est à partir de là, à partir de cette chose que j’ai compris… Nous devons les protéger… Nous devons NOUS protéger, ces choses sont trop dangereuses… Cela fait plusieurs jours que je ne dort plus… Par peur ou par… Je ne sais même plus. L’amnésique est en train de faire effet…

SCP 871 n’a pas de forme propre, c’est une espèce qui n’est pas originaire de notre univers, elle provient de la dimension que permet d'ouvrir SCP 870. SCP 871 n’est dangereuse que pour les créatures organiques (car même si sont efficacité sur les espèces aquatiques est diminuée, elle parvient tout de même á les mener au stade final de l’infection. Il y a, en effet, trois stades d'infections :

- Le premier, la bactérie infecte le sujet. Aucun effet à signaler durant les premières heures. Au bout de 4 heures, le patient subira de légers picotements et une nausées caractérisé par des délires légers (pertes de souvenirs secondaires, pertes de l'équilibre, etc…). A partir de cette étape et jusqu'à la fin de son existence, le sujet n'aurais plus besoin de s'alimenter.

- Le second, les symptômes du patients s’aggrave jusqu'à développer une forme de dysenterie. Une toux sanguine apparaît au bout de 6 heures, le sujet recrachera entre 3 et 4 litres de sang. Dans certains cas, le patient rejettera la plupart de ces organes ventraux par voix buccales (il peut arriver que l bactérie, n’ayant pas rencontrer de résistance agisse sur les organes en priorité). À la fin de cette étape, le sujet sera toujours conscient et aucun soin ne dois lui être donné. Le patient entrées dans un état végétatif seulement secouer de quelques spasmes.

- Le troisième, les chargements physiques. Nous ignorons tout de ce procéder qui s’assimile à une mue de serpent pour nous. Vers la 8ème heures, la peau du sujet s’écaillera par grande plaque de 30cm à 1m20. La couche intérieur (seconde peau) auras alors été remplacé par une sorte de jonction de plaque métallique (scier et titane selon les analyses sur les fragments de peau). Le sujet, lui ne se réveillera qu’au bout de la 10ème heure. N’ayant perdu aucune de ses capacités mentales ou motrices, tout nous laisse donc à penser que ce virus n’est pas mortel.

Aucune expérience n’a été mener de part le caractère inconnu de SCP 871, nous pensons qu’avec la découverte de nouveaux objets/ entités, une expérience pourrais être décisive pour l’avancement des recherches. Notons cependant que SCP 871 n’a aucune incidences négatives sur ses hôtes mais qu’elle les renforce physiquement.

Note : Le lien entre SCP 870 et SCP 871 est désormais établi (de même que celui entre SCP 868 et SCP 869). Mais il me reste encore beaucoup de question à poser. La première sera sans doute de voir d'il y a un lien entre ces 4 SCP mais surtout, si chacun représente un danger à leurs échelles, qu’en serait-il d'il se retrouvait rassembler ?

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License