Docteur Noximillien

SCP 868 : La Machine : « je dois finir, vite, du métal »

La machine, sans doute une création de l'Homme qui a révolutionnée le monde. Je suis le premier a l'admettre et a m'incliner devant la beauté de l'acier. Cependant… Cependant, cette chose, cette « machine », La Machine (comme elle se fais appelée ) est une abomination dont l'existence même est une erreur. La première apparition de La machine date de {données supprimées} en France, dans la région de {donnés supprimées}. Elle aurait été découverte par une équipe de démolition dans le bâtiment principal d’une usine de {données supprimées}. L'équipe, composée de cinq autochtones aurait réactivée La Machine (sans doute en veille…). La suite des évènements est floue, le cinquième membre de cette équipe a raconté avoir entendu un « craquement sourd suivi d’un bruit métallique crissant, comme des pistons rouillés qui se réenclencherais ». L’homme serais, á la suite du bruit, rentré dans le bâtiment. Constant que la machine venait de {données supprimées} ces quatre collègues, il se dépêcha de regagner la sortie mais se fit « bloquer la sortie par cette sal*périe de machine, qui m’a coupé ma jambe et, foutue la trouille par la même !! ». SCP 868 peut créer toutes sortes de machines/entités á partir de débris ou de résidus métalliques. La Machine n’a aucun besoin et elle est retenue grâce à {données supprimées}. Ces seules revendications sont un besoin de métal /débris et son obsession pour ce qu’elle décrit comme une « horloge ».

La Machine est aujourd'hui classée en tant que SCP Euclide, je demande la classe Keter car ces capacités ne cessent d’augmenter.
Nous ignorons, encore à ce jour, d'où elle viens, qui l'a crée et surtout pourquoi. De part sa taille ( une vingtaines de mètres de haut et 15 de larges ) elle est difficile à contenir dans un hangar/ pièce . De plus, La Machine est dotée de plusieurs paires de bras, elle même surmonté de trois doigts ( lui permettant d'égaler l'agilité humaine, en effet, le troisième « doigts » agit comme le pouce chez nous). Ces trois doigts sont composés de trois parties articulées dont une, reliée á la sphère faisant office « d’ os principal » permet la rotation de la première partis. La deuxième partie, étant plus allongée peut pivoter de 110 degrés dans quatre directions. La dernière partie est une sorte de griffe recourbée. SCP 868 est fixé(e) à un tronc métallique articulé et en piteuse état (rouille visible et câble pendant) le tronc se compose de trois gros « os » métalliques pivotant l’un par rapport à l’autre. La partie supérieure n’a pas besoin d'être fixée a un support mais SCP 868 sera, par ce fait, moins précis (e). La Machine ne possède qu’un œil rouge (vision thermique ?), composée de 21 fragments qui peuvent se rétracter ou d'ouvrir en fonction de la situation. Sa source d'énergie est aujourd'hui inconnue mais le charbon et l'électricité sont priorisés. La machine étant autonome en permanence et dotée d’une intelligence (visiblement) égale a celle d’un homme en pleine croissance (en effet, La Machine peut apprendre de ces erreurs et de son environnement). La Machine ne possèdent pas de formes de langages, cependant, les expressions de son œil est l’utilisation de SCP 868-A lui permet de s'exprimer. SCP 868-A est un gramophone soudée à un socle rotatif et composée de quatre pattes articulées comme les « doigts » de La Machine. Ne possédant pas de détecteurs (de n’importes quelles sortes) SCP 868-A ne fait que retranscrire les « pensées » de SCP 868. SCP 868-A n’est relié d’aucune manière à La Machine et fonctionne grâce à une petite chaudière de charbon.

Expérience 1 : Prise de contact avec La Machine, deux morts, trois personnes défigurés et 1 personnes traumatisé. Propos recueilli par l'équipe de la part de SCP 868-A : « - je dois finir. – Finir quoi ? – Mon travail, l’horloge… plus assez de temps… - Quelle horloge ? Mouvement d’un des bras vers un détenus. – N’approchez pas !! Vas y, tire lui dessus !! – Je dois finir, des pièces de rechanges, du métal. Vite… » Fin de l'expérience.

Expérience 2 : Démantèlement de SCP 868-A, pas d’incidents. « Cette chose ne semble pas bouger docteur. – Oui, elle n’est sans doute pas active. Démantelais la. Échec, cause inconnue. Fin de l'expérience.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License