Electron libre
notation: 0+x

Objet # : SCP-XXX-FR

Niveau de menace : Orange

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-XXX-FR doit être contenu dans une cage de Faraday conçue en fibres de verre trempé afin de préserver une vision sur lui au niveau du Site █.L'accès au couloir DX123-7 dans lequel se trouve sa cellule ne doit être accordé que par un membre du personnel doté d'une accréditation de niveau 2 ou plus. Toute intrusion non-autorisée sera passible d'une exécution immédiate. Si une fuite de l'élément est constatée, il est ordonné de plonger toute la pièce dans le noir en provoquant une coupure de courant temporaire.
Suite à l'incident XXX-3 la zone de confinement doit en permanence être plongée dans le noir total et dépourvue électricité dans un rayon de deux cents (200) mètres autour du sujet. La vidéosurveillance étant interdite dans l'enceinte de cette zone, SCP-XXX-FR a été transféré dans le complexe ███ salle BY-6.

Il est insensé de couper le courant dans un couloir entier pour un seul SCP. Ce serait une perte considérable, c'est clairement abusé ! - Dr. Sarroze

Tout contact direct avec SCP-XXX-FR est proscrit. Les contrevenants risquent la mort. Cette dernière peut être infligée par l'entité lui-même, ou par un agent de sécurité dans le cadre des procédures de sécurité.

Rapport de découvertes : SCP-XXX-FR fut découvert dans un laboratoire chimique de █████ en ██████████
A ses côtés gisaient des cadavres de professeurs. Il semblerait que la synthèse d'un élément chimique à proximité de SCP-XXX-FR provoquerait chez ce-dernier une réaction électro-absorbante autour de lui et il capterait ainsi toute l'énergie photoélectrique environnante.

Description : SCP-XXX-FR est un atome de Francium (Z=87) donc par définition un des plus instables qui soient. Sa composition n'est pas différente d'un autre atome de ce type (M=223), avec un électron (m=9.11*10-31 kg) soit la masse normale. A contrario, ses propriétés physiques sont reconnues comme non-conventionnelles. Il a été remarqué que toute énergie photoélectrique d'ordre d'un femto-electronVolt (1*10-15eV) provoquait une duplication exponentielle de SCP-XXX-FR, augmentant ainsi sa masse et son énergie. Cette duplication prend une forme lacunaire sur-développée de plus en plus instable jusqu'à dégager toutes énergies superflues sous forme de fission atomique de part la radioactivité du Francium. En d'autres termes, SCP-XXX-FR absorbe l'énergie présente autour de lui avant de la rejeter brutalement, quand sa "tolérance maximale" est atteinte..

Rapport d'incident n°XXX-1 : ██/██/198█
Lors du premier essai de confinement, une simple cellule semblable à un réacteur atomique a été crée. Le Dr. █████ a été chargé des premiers prélèvements sur SCP-XXX-FR. Quand il est arrivé dans la cellule, dans une tenue isolante, il a dû allumer la lumière afin de pouvoir observer le sujet au microscope. Suite à la brusque génération de photons, la structure de SCP-XXX-FR a réagit négativement passant de sa structure fondamentale à son état ionisé. Il a donc dégagé une énergie cinétique considérable repoussant le Dr. █████. Ce dernier est mort sur le coup.

Modifications appliquées : La zone de confinement est à présent en permanence plongée dans le noir / Les études comprenant un contact direct avec l'entité sont désormais effectuées par le personnel de classe-D.

Rapport d'incident n°XXX-2 : ██/██/19██
Un membre du personnel de classe-D d'origine asiatique âgé d'une trentaine d'années, est envoyé dans le couloir DX123-7. Dans la totale obscurité, équipé de lunettes de vision nocturne, le sujet pénètre dans la cellule de SCP-XXX-FR.
Observation : Le corps de Dr. █████ a disparu. Il n'y a aucune trace de son passage.
L'analyse du spectre de l'entité, a révélé la présence de Francium et a donc informé les membres du personnel sur sa nature instable. Le membre du personnel de classe-D ne sortira pas de la cellule. Les vibrations de son casque générant une vibration osseuse et ont perturbé le déplacement électronique. Le décalage de quelques nano-mètres a provoqué une explosion brisant une partie de la zone de confinement.

Modifications appliquées : La zone de confinement est à présent renforcée par des fibres de verre trempé afin de parer aux explosions provoquées par SCP-XXX-FR

Rapport d'incident n°XXX-3 : ██/██/2███
Un membre du personnel de classe-D, de type nord-américain âgé d'une vingtaine d'années, est envoyé à l'intérieur de DX123-7. Afin d'éviter de reproduire les erreurs faîtes lors de la précédente expérience (XXX-2), le sujet a reçu ses instructions avant de pénétrer dans la cellule BY-6 et a vu tous ses objets électroniques confisqués. Il commence donc à avancer dans le couloir jusqu'à arriver devant SCP-XXX-FR. Le rayonnement magnétique très important de ce dernier se reflète dans tous les éléments métalliques en possession de D-7521 jusqu'à créer de nombreux arcs électriques. L'entité a ensuite puisé dans ces vingt GWatt (20*109W) pour se démultiplier. Un amas lacunaire a donc pris place au niveau du piédestal central. La structure se mit à flotter vers D-7521.
"D-7521 est mort, il a été électrocuté. Il ne reste plus de traces de lui mais on note la présence de cendres au sol. SCP-XXX-FR a retrouvé sa forme originelle car la cage de Faraday l'a privé de toutes arrivées d'énergie."-Dr █████

Addendum : Suite à ce dernier témoignage, le Dr ██████████ a ordonné le remplacement de toutes les vitres à l'intérieur de la cellule BY-6 pour parer à toute entrée de lumière ainsi que le renforcement des murs avec du béton pour éviter toutes les réflexions électromagnétiques privant ainsi SCP-XXX-FR de toutes les arrivées d'énergies possibles.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License