La 2nd ruche d'Aloices

Essai sur la nomenclature multiverselle

Système RéCTo

pour [gion]-[Chaine]-[Toxicité]

C'est à dire, en prenant pour exemple l'univers "BC-98247-Z" :

  • "BC" représente la "région multiverselle" BC. Il y a la possibilité d'aller jusqu'à 3 lettres, donc 26*26*26 = 17576 combinaisons de "régions", probablement plus qu'observables par la Fondation pendant l'existence de l'Humanité ;
  • "98247" représente le nombre de Chaines (Ch, c'est une unité) de divergence, calculé grâce à la méthode dite "des 100k" (voir plus bas) ;
  • "Z", c'est la Toxicité, c'est à dire en gros la "difficulté" qu'aurait un humain ou groupe d'humain en provenance de notre univers à s'adapter à la vie dans l'univers désigné. Elle va de "A" pour "facile/identique à notre univers" à "Z" pour "impossible".

Pour info, notre univers est du coup "MEE-00000-A".

Région multiverselle

Pour visualiser ce qu'est une région multiverselle, il faut imaginer une nappe à carreaux, chaque carreau délimité par une ligne que vous avez tracé vous-même pour avoir des carreaux de surface identique.
Ensuite vous prenez cette nappe et vous la froissez en une petite boule, mais dans laquelle la nappe peut passer au travers d'elle-même (comme si vous aviez désactivé les collisions dans votre logiciel de modélisation 3D).
Maintenant, si votre nappe comportait bien 676 carreaux, vous avez votre tissu dimensionnel.

Maintenant imaginez qu'au lieu d'avoir fait ça avec une seule nappe vous l'avez fait avec 26 nappes que vous avez toutes empilées puis froissées de façon différente à chaque fois, toutes les nappes passant au travers des autres.

Vous avez la modélisation en 26*26*26 régions multiverselles, à quelques dimensions spatio-temporelles près.

D'un point de vue technique, cela représente également la difficulté à observer ou se rendre dans les autres univers, selon leur "proximité" avec le notre. Il est ainsi plus facile de se déplacer vers les univers "proches" sur le tissu multiversel, et plus facile de se déplacer dans un univers du même tissu multiversel que vers un univers d'un autre tissu.

D'où le fait qu'on soit dans l'univers MEE et pas AAA ; il n'y a pas de raison pour qu'on se trouve dans la première région multiverselle du premier tissu.

Chaines de divergence

Les Chaines de divergence représentent "tout simplement" le nombre de points de divergence entre deux univers, plus précisément entre notre univers et celui que l'on observe/explore.

De façon conceptuelle, il s'agit de "chaines" qui relient les différents univers en s'attachant aux points communs entre eux.
Pour reprendre le début de modélisation précédente, il faut imaginer 100 000 aiguilles perçant toutes les nappes à carreaux de part en part, mais de façon à ce que chaque aiguille puisse techniquement se retrouver dans chaque carreau de la nappe.

On utilise pour calculer cette valeur la méthode dite "des 100k" : on observe dans les univers que l'on veut caractériser 100 000 "points" précis qui sont des caractéristiques, des présences d'êtres vivants voire d'individus, des événements ou encore points spatio-temporels fixes décidés au hasard. Les 100 000 points à vérifier ne doivent pas être tous connus par une même personne pour éviter les biais ; certains sont vérifiés directement par une équipe spécialisée dans la caractérisation des univers parallèles, d'autres sont vérifiés automatiquement par des robots d'indexation multiverselle ou des logiciels capables d'inspecter la base de données multiverselle de la Fondation (voir [[SCP-368-FR]]) et enfin certains sont vérifiés par des équipes d'exploration, parfois à leur insu par les équipes de communication.
On obtient donc un nombre de points de similarités, et il faut soustraire ce nombre à 100 000 pour obtenir le nombre de Chaines de divergence.

Etant donné que cette valeur de Chaines de divergence est calculée avec pour base notre univers, nous nous trouvons dans un univers avec une valeur de 00000 Ch.

Il est à noter que, bien que l'on observe un début de corrélation entre éloignement sur le tissu multiversel et Chaines de divergence, il n'y a pas encore de preuve pour avancer que plus un univers est éloigné de notre région multiverselle plus il aura de Chaines de divergence.

Toxicité

Cette donnée représente la facilité avec laquelle un humain ou groupe d'humain s'adapterait à l'univers e question. Elle est calculée à partir de plusieurs facteurs prenant en compte la présence et la forme de sociétés dans l'univers, leur similitude avec la nôtre, mais aussi le fonctionnement de plusieurs principes physiques, temporels, environnementaux et le taux d'activité anormale de l'univers en question.

Trois équipes indépendantes réalisent ces calculs et croisent leurs valeurs, ce qui renvoie alors une lettre entre A (l'univers est identique au notre en terme de toxicité globale et un humain n'aurait pas spécialement d'efforts d'adaptation à fournir) et Z (aucune adaptation n'est possible).

Il est à noter qu'un univers où l'Humanité s'est éteinte ou n'a jamais existé est en général noté comme ayant une toxicité Z, excepté cas particuliers.

De même que précédemment, aucune corrélation entre Région multiverselle, Chaines de divergence et Toxicité n'a encore été prouvée.


Liste des univers




Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License