La 2nd ruche d'Aloices

Essai sur la nomenclature multiverselle

Système RéCTo

pour [gion]-[Chaine]-[Toxicité]

C'est à dire, en prenant pour exemple l'univers "BC-98247-Z" :

  • "BC" représente la "région multiverselle" BC. Il y a la possibilité d'aller jusqu'à 3 lettres, donc 26*26*26 = 17576 combinaisons de "régions", probablement plus qu'observables par la Fondation pendant l'existence de l'Humanité ;
  • "98247" représente le nombre de Chaines (Ch, c'est une unité) de divergence, calculé grâce à la méthode dite "des 100k" (voir plus bas) ;
  • "Z", c'est la Toxicité, c'est à dire en gros la "difficulté" qu'aurait un humain ou groupe d'humain en provenance de notre univers à s'adapter à la vie dans l'univers désigné. Elle va de "A" pour "facile/identique à notre univers" à "Z" pour "impossible".

Pour info, notre univers est du coup "MEE-00000-A".

Région multiverselle

Pour visualiser ce qu'est une région multiverselle, il faut imaginer une nappe à carreaux, chaque carreau délimité par une ligne que vous avez tracé vous-même pour avoir des carreaux de surface identique.
Ensuite vous prenez cette nappe et vous la froissez en une petite boule, mais dans laquelle la nappe peut passer au travers d'elle-même (comme si vous aviez désactivé les collisions dans votre logiciel de modélisation 3D).
Maintenant, si votre nappe comportait bien 676 carreaux, vous avez votre tissu dimensionnel.

Maintenant imaginez qu'au lieu d'avoir fait ça avec une seule nappe vous l'avez fait avec 26 nappes que vous avez toutes empilées puis froissées de façon différente à chaque fois, toutes les nappes passant au travers des autres.

Vous avez la modélisation en 26*26*26 régions multiverselles, à quelques dimensions spatio-temporelles près.

D'un point de vue technique, cela représente également la difficulté à observer ou se rendre dans les autres univers, selon leur "proximité" avec le notre. Il est ainsi plus facile de se déplacer vers les univers "proches" sur le tissu multiversel, et plus facile de se déplacer dans un univers du même tissu multiversel que vers un univers d'un autre tissu.

D'où le fait qu'on soit dans l'univers MEE et pas AAA ; il n'y a pas de raison pour qu'on se trouve dans la première région multiverselle du premier tissu.

Chaines de divergence

Les Chaines de divergence représentent "tout simplement" le nombre de points de divergence entre deux univers, plus précisément entre notre univers et celui que l'on observe/explore.

De façon conceptuelle, il s'agit de "chaines" qui relient les différents univers en s'attachant aux points communs entre eux.
Pour reprendre le début de modélisation précédente, il faut imaginer 100 000 aiguilles perçant toutes les nappes à carreaux de part en part, mais de façon à ce que chaque aiguille puisse techniquement se retrouver dans chaque carreau de la nappe.

On utilise pour calculer cette valeur la méthode dite "des 100k" : on observe dans les univers que l'on veut caractériser 100 000 "points" précis qui sont des caractéristiques, des présences d'êtres vivants voire d'individus, des événements ou encore points spatio-temporels fixes décidés au hasard. Les 100 000 points à vérifier ne doivent pas être tous connus par une même personne pour éviter les biais ; certains sont vérifiés directement par une équipe spécialisée dans la caractérisation des univers parallèles, d'autres sont vérifiés automatiquement par des robots d'indexation multiverselle ou des logiciels capables d'inspecter la base de données multiverselle de la Fondation (voir [[SCP-368-FR]]) et enfin certains sont vérifiés par des équipes d'exploration, parfois à leur insu par les équipes de communication.
On obtient donc un nombre de points de similarités, et il faut soustraire ce nombre à 100 000 pour obtenir le nombre de Chaines de divergence.

Etant donné que cette valeur de Chaines de divergence est calculée avec pour base notre univers, nous nous trouvons dans un univers avec une valeur de 00000 Ch.

Il est à noter que, bien que l'on observe un début de corrélation entre éloignement sur le tissu multiversel et Chaines de divergence, il n'y a pas encore de preuve pour avancer que plus un univers est éloigné de notre région multiverselle plus il aura de Chaines de divergence.

Toxicité

Cette donnée représente la facilité avec laquelle un humain ou groupe d'humain s'adapterait à l'univers e question. Elle est calculée à partir de plusieurs facteurs prenant en compte la présence et la forme de sociétés dans l'univers, leur similitude avec la nôtre, mais aussi le fonctionnement de plusieurs principes physiques, temporels, environnementaux et le taux d'activité anormale de l'univers en question.

Trois équipes indépendantes réalisent ces calculs et croisent leurs valeurs, ce qui renvoie alors une lettre entre A (l'univers est identique au notre en terme de toxicité globale et un humain n'aurait pas spécialement d'efforts d'adaptation à fournir) et Z (aucune adaptation n'est possible).

Il est à noter qu'un univers où l'Humanité s'est éteinte ou n'a jamais existé est en général noté comme ayant une toxicité Z, excepté cas particuliers.

De même que précédemment, aucune corrélation entre Région multiverselle, Chaines de divergence et Toxicité n'a encore été prouvée.


Liste des univers





"Bonjour chères téléspectatrices et chers téléspectateurs, et bienvenue dans un nouveau numéro d'Enquête de Réponses."

"Marche ou Crève, Hunger Games ou encore Running Man : autant d'œuvres de fiction dans lesquelles la télé-réalité est devenue le fantasme des détracteurs du genre : violente et immorale. Que les perdants soient torturés ou simplement tués, les limites de ce que le petit écran serait en droit de nous montrer dans ces futurs dystopiques sont sans cesse repoussées, avec toujours la certitude que rien de tout cela n'est pour de vrai."

"Et pourtant, la réalité semble avoir dépassé la fiction : en plein cœur de la France métropolitaine, des rumeurs courent qu'un jeu télévisé aussi mortel qu'illégal se tiendrait régulièrement, sous l'œil de caméras et de spectateurs avides de ce spectacle macabre."

"Alors, ce "Jeu Télé de la Mort" : Télé ou Réalité ? Nos équipes sont parties en quête de réponses. Ce sujet a été préparé par Pierce Davis, Donovan Martin et Emma Boes, et vous est narré par Laura Tillo."


rt.PNGEmma Boes a retweeté
Krystin Deelhmen @K_Deel · 15h
Puisque j'ai été licenciée par @Canal24, je suppose que je vous dois la vérité sur l'affaire du "Jeu Télé de la Mort", que nous avons diffusée il y a un mois dans "Enquête de Réponses".
tweet1.PNG
rt.PNGEmma Boes a retweeté
Krystin Deelhmen @K_Deel · 15h
Le reportage que vous avez vu se terminait par "nos équipes n'ont rien trouvé permettant d'affirmer que tout cela est vrai, le mystère plane donc encore".
Or, celui-ci a été profondément altéré et de nombreux éléments ont été passés sous silence au moment de la diffusion.
tweet2.PNG
rt.PNGEmma Boes a retweeté
Krystin Deelhmen @K_Deel · 15h
L'équipe d'investigation, dirigée par Emma Boes, a subi des pressions de la part de la hiérarchie pour charcuter leur propre enquête.
Ils ne savent pas qui est à l'origine de l'ordre, mais il n'y a aucun doute sur le fait que des informations du reportage original gênaient.
tweet3.PNG
rt.PNGEmma Boes a retweeté
Krystin Deelhmen @K_Deel · 15h
En réalité, contrairement à ce qui a été dit à l'antenne, la localisation du lieu où se tient ce "Jeu de la Mort" a été clairement déterminée.
La première version du script avait déjà été censurée, mais Emma avait gardé les coordonnées GPS. Elle y est retournée avec son équipe.
tweet4.PNG
rt.PNGEmma Boes a retweeté
Krystin Deelhmen @K_Deel · 15h
Sur place, ils se sont introduits dans l'enceinte de ce qui est en apparence un complexe industriel formé de 6 entrepôts et scrupuleusement surveillé.
5 des 6 entrepôts sont normaux mais le dernier a attiré leur attention, et la moitié de l'équipe y a pénétré.
tweet5.PNG
rt.PNGEmma Boes a retweeté
Krystin Deelhmen @K_Deel · 15h
Sur les 5 personnes qui sont rentrées dans l'entrepôt cette nuit-là, seule une seule est ressortie. Elle tient à rester anonyme, mais j'ai pu la contacter à titre personnel.
tweet6.PNG
rt.PNGEmma Boes a retweeté
Krystin Deelhmen @K_Deel · 15h
Ce qu'elle raconte corrobore les rumeurs de ce "Jeu Télé de la Mort". Tout ce qui était raconté dans le reportage était vrai, des obstacles aux prix.
De plus, l'équipe restée à l'extérieur a pu se procurer un DVD apparu devant m'entrepôt peu après la fin du jeu.
tweet7.PNG
rt.PNGEmma Boes a retweeté
Krystin Deelhmen @K_Deel · 15h
Celui-ci contenait un enregistrement complet de ce "Jeu Télé de la Mort".
On peut y voir exactement ce qui m'a été décrit par la gagnante, avec en plus la présence d'un public qu'elle affirme ne pas avoir vu.
tweet8.PNG
rt.PNGEmma Boes a retweeté
Krystin Deelhmen @K_Deel · 15h
Je sais que le fait que ces informations se retrouvent sur Twitter va gêner des gens, peut-être même me mettre en danger. Mais j'ai trop de déontologie pour accepter qu'un reportage soit vidé de sa vérité, même sur Canal 24.
tweet9.PNG

13/11/2018, 13:43


De : rf.12etis.pcs-noitadnof|der.enimsaj#rf.12etis.pcs-noitadnof|der.enimsaj
À : rf.12etis.pcs-noitadnof|2bocaj.enahpets#rf.12etis.pcs-noitadnof|2bocaj.enahpets
Objet : Re : Intrusion SCP-024

Je vous écris ce mail pour donner suite à votre inquiétude quant à l'intrusion récente dans l'enceinte de SCP-024. Les résultats de l'enquête et le compte-rendu de l'équipe d'intervention spécialisée me sont parvenus ce matin.

Concernant l'émission Enquête de Réponses et son sujet sur SCP-024 :
Le DCD affirme que l'ordre de laisser fuiter quelques informations, qui n'auraient, je cite, "pas été prises au sérieuse dans un magasine de ce type", émanait de la hiérarchie et qu'ils se sont assurés que le doute sur la véracité des propos soit renforcé dans le script final du reportage. L'émission a au final été retirée des plateformes de replay de Canal 24, prétextant un différent de droit quant à la présence de la présentatrice Mme Krystin Deelhmen suite à son licenciement.
On ignore encore la source par laquelle ces journalistes se sont procuré des informations précises sur SCP-024 et son emplacement, ainsi que la façon dont ils ont réussi à déjouer la surveillance et envoyer une équipe dans l'entrepôt.

Concernant les révélations sur Twitter à propos de la nature de SCP-024 :
Krystin Deelhmen a été amnésiée quelques heures après la publication des tweets dont je vous parlais précédemment, et ces derniers ont été supprimés. Emma Boes et le reste de son équipe d'investigation ont également été amnésiés.
En revanche, les tweets ont été vus par environ un millier de personnes entre la publication du thread par Mme Deelhmen et la suppression de celui-ci cinq minutes plus tard par un robot d'indexation de la Fondation.
La surveillance autour de SCP-024 a été renforcée, mais on s'attend à devoir faire face à quelques curieux ou "enquêteurs du paranormal" dans les prochains jours.

Je vous tiens au courant de la suite des événements.

Cordialement,
Jasmine Red

14/11/2018, 09:12


De : rf.12etis.pcs-noitadnof|2bocaj.enahpets#rf.12etis.pcs-noitadnof|2bocaj.enahpets
À : rf.12etis.pcs-noitadnof|der.enimsaj#rf.12etis.pcs-noitadnof|der.enimsaj
Objet : Re : Re : Intrusion SCP-024

La situation ce matin est pire que ce que vous imaginiez : la FIM Psi-12 est débordée tant le nombre de civils autour de l'entrepôt abritant SCP-024 est élevé.
Le thread de Krystin Deelhmen a été retrouvé et effacé à 138 reprises sur divers sites d'archives Twitter ou autres, mais il ne cesse de revenir à chaque fois, posté par d'autres comptes anonymes. On estime sa portée actuelle à environ plus de dix-sept mille lecteurs, ce qui explique la foule au site de SCP-024. Nous ne pouvons plus simplement les amnésier et supprimer leurs comptes sur les réseaux sociaux sans éveiller plus de soupçons.

J'ai émis une demande à la hiérarchie pour travailler sur une mise à jour des Procédures de Confinement de SCP-024, comprenant entre autres un déplacement, une campagne de désinformation à grande échelle et, en dernier recours, la création d'un protocole de neutralisation une fois les expériences et analyses terminées.

Cependant, les civils ne sont pas dangereux dans l'immédiat tant qu'ils n'ont aucun impact sur le confinement de SCP-024 et surtout sur son intégrité structurale.
Si la situation reste telle qu'elle est, nous n'avons pas besoin d'envisager le cas extrême.

Cordialement,
Stéphane Jacob


Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License